Synopsis :

Enfant, Ilario fut chahuté par ses camarades de classe et aura souffert de la rudesse de son père. Adulte, il reproduira ce même schéma de domination poussant sa femme, Emma, jusqu’à l’internement en psychiatrie. Alternant flash-backs et scènes d’hôpital, « Entraves » décrypte un cheminement lourd de conséquences, pointant du doigt faiblesse et machiavélisme. Un roman sombre, criant de vérité et diaboliquement rythmé.

 

Mon avis :

Emma est une femme qui va se laisser embarquer par l’influence de son mari, Illario, pervers narcissique de son état. Elle se laisse malmener, ainsi que son enfant, par ses propos. C’est lui qui sait tout, et tout est de sa faute à elle. Et elle le croit, elle l’approuve. Elle se laisse blesser mentalement et physiquement.

Il s’immisce dans sa vie au travail ( elle est prof de français ), fait retomber sur ses épaules toutes ses fautes à lui, l’accuse en public et utilise leur enfant comme une arme.

On alterne entre les scènes de la vie courante et celles dans un hôpital psychiatrique , où elle se fait interner et où son état ne fera qu’empirer. On y découvre ses difficultés à renouer avec les gens, à faire confiance.

Alexandra signe là un roman d’une grande profondeur où elle aborde des thèmes très réels et très souvent tus. On vit et on ressent plein de choses avec Emma. On souffre avec elle, on la prie intérieurement de réagir, de se bouger, de ne pas se laisser malmener par un type de son espèce. On la soutient dans les moments durs, on lui demande de résister, on essaie de se convaincre que ça va aller mieux après. Bref, Alexandra nous embarque au coeur de la tourmente avec ce roman psychologique, sur les traits les plus redoutables et les plus nuisibles que peut faire un pervers narcissique.

C’est un roman incroyablement émouvant, que j’ai réellement apprécié lire, que l’on a du mal à refermer, parce qu’on se sent coupable d’abandonner Emma à son sort. Très belle écriture de la part de son auteur, qui a une plus légère alors que ce qu’elle vit est dur et blessant.entraves

Publicités