et-tu-vis-encore

Synopsis :

Alice, une jeune star de la chanson, a de mystérieux secrets qu’elle nomme le « Plan A ».

Marc, un écrivain de polars, appelle les siens le « Plan B ». En panne d’inspiration, il passe son temps à visiter des sites monstrueux qui troublent son équilibre mental.

Quant à Pierre, il réussit à obtenir la direction d’une nouvelle prison composée de trente-huit détenus très spéciaux : des tueurs en série enfermés à vie. Sur son bureau, une chemise grise, nommée le « plan C ».

L’atmosphère est bien trop angoissante pour ce si petit village du Vercors…

L’heure des choix ne serait-elle pas prématurée ? Ils le savent bien, la mise en place de leurs plans va bouleverser le cours de leurs vies et les conséquences seront irréparables.

Et vous, à leur place, qu’auriez-vous fait..?

Meurtres, secrets de famille, suspense… L’énigmatique thriller de Corinne Martel est un bijou de ruses et double sens qui ne laissera aucun lecteur indemne.

Mon avis :

On découvre tour à tour des personnages tous bien différents. Alice, Marc, Pierre, Valérie, et les autres. Tous sont liés, d’une manière ou d’une autre. Et c’est au fur et à mesure de l’histoire que l’on découvre leurs plans. Oui mais leurs plans pour quoi ??

Corinne Martel signe, avec ce premier roman, quelque chose de différent de ce que j’ai pu lire auparavant. Très atypique. Un thriller sans meurtre, sans réelle pression mais vraiment addictif. Je me suis lancée, mais sans lire le synopsis. J’avais entendu parler de trois personnes, avec trois plans différents. Mais c’est tout . Je n’en savais pas plus, mais ma curiosité était trop tentée pour reculer , et j’ai sauté le pas. Je l’ai lu, en deux heures ! Pas très épais, moins de 200 pages, il se lit en plus très facilement. Les chapitres sont courts et percutants. Pas de mots inutiles. C’est donc naturellement que l’on avance assez vite dans cette lecture peu commune.

Les personnages sont vite attachants. On se demande pourquoi chacun sous-entend telle ou telle chose. Et tout se dénoue au fil de l’histoire . Certaines questions restent malheureusement en suspens, mais elles ne sont pas importantes pour le déroulement de l’histoire et le dénouement.

On comprend vite que tout le monde est plus ou moins relié dans ce petit village de 200 habitants. Et tout le monde sait quelque chose que le lecteur ne sait pas. On est dans cette quête de connaître ce secret que personne n’avoue, d’essayer de comprendre pourquoi tout le monde est si inquiet et pourquoi tant de mystères autour de ces plans.

Une fois le livre fini, la dernière phrase revient à nos oreilles, nous demandant si nous aussi nous aurions agi comme les personnages l’ont fait. Ç’aurait été compliqué pour moi de répondre à ce genre de question, on se met rarement dans ce genre de situation compliqué, et une fois que cela nous touche personnellement, les réactions ne sont plus forcément les bonnes, ni celles qu’on aurait prévues.

J’ai vraiment apprécié ce moment de lecture, où l’on plonge dans ce petit village le temps de quelques pages, au milieu de ces histoires de famille, de tous ces plans qui s’assemblent et se mélangent pour arriver à un dénouement saisissant et poignant.

et-tu-vis-encore

Publicités