253076

Synopsis :

Entre le courage et l’effroi, l’humanité et la monstruosité, il existe une frontière qui ne doit en aucun cas céder. William Garin, un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale des merveilles du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine dans sa totalité. Il rejoint alors ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise, dans un ultime affrontement pour la survie de l’humanité. C’est en combattant cette force incommensurable qu’il trouvera sa véritable vocation : l’héroïsme.

 

L’histoire :

250323-jpg-r_640_360-f_jpg-q_x-xxyxxL’histoire commence avec William ( joué par Matt Damon ) qui tente de fuir des 476796-jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxxmercenaires avec Pero ( joué par Pedro Pascal ( Oberyn Martell de Game Of Thrones pour ceux qui connaissent ) ) son ami dévoué, et d’autres de ses compagnons. Sauf qu’ils se font attaquer en pleine nuit par des sortes de bêtes étranges. William réussit à faire fuir la bête et lui coupe une patte qu’il emporte alors avec lui. Ses autres compagnons n’ayant pas survécu à l’attaque de la bête, il continue sa route aux côtés de Pero, en espérant échapper aux mercenaires qui les poursuivent. Ils arrivent alors au pied de la Grande Muraille de Chine, sans vraiment s’y attendre et décident de déposer les armes devant tant de combattants.

assaut-de-la-muraile-la-grande-muraille

Et c’est ainsi que les deux compères vont être pris dans le combat. Eux qui étaient à la recherche de la poudre noire , dont tout le monde parlait tant, ils vont se retrouver pris en tenaille entre leur cupidité et leur envie d’aider ce peuple à vaincre les monstres qui les assaillent. Car oui, la muraille a été construite afin d’éviter que les milliers de monstres qui habitent la montagne n’aillent jusque la capitale de l’Empire. Il est donc de leur devoir de protéger la Chine. Et c’est là que les combats commencent…

la-grande-muraille-de-zhang-yimou-critique

Mon avis :

Alors certes, il n’a rien de transcendant. Néanmoins , il se laisse regarder.

Je ne m’attendais pas à autant d’action , et ce n’est peut être pas plus mal , car en soit l’histoire n’a rien d’extraordinaire. Beaucoup de déjà vu. La légende de la muraille est bien trouvée, bien développée. J’aime ce côté « raison fantastique » donné à quelque chose qui existe réellement. Le fait que selon la légende, la muraille ait été construite pour protéger l’empire des monstres, est quelque chose que j’aime. Je pense que le film aurait quand même pu être mieux, plus creusé et réfléchi à ce niveau là.

Car au final, on arrive avec les deux personnages principaux sur les lieux d’une bataille qui est déjà imminente. Ils donnent certes un bon coup de main mais quand on voit la quantité de combattants présents , on se dit qu’ils auraient aussi pu s’en sortir sans eux.

J’ai beaucoup aimé la relation entre Matt Damon et Pedro Pascal. Les petites pointes d’humour étaient agréables et prêtaient à sourire durant ce film, qui aurait été bien triste sans ce côté décalé et sarcastique du personnage de Pero.

C’est quand même un moment que j’ai beaucoup apprécié, très agréable visuellement, les couleurs des combattants, la façon de combattre. Mais ça ne restera pas un film grandiose. Tout au plus, un film que j’apprécierai de revoir lors de la sortie en DVD.

 

 

Publicités