passengers-1

Synopsis :

Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains…

L’histoire :

Nous voilà projetés dans le futur, là où la vie sur Terre est devenue tellement compliquée que des sociétés ont réussi le pari fou de coloniser d’autres planètes. Des planètes encore vierges de tout, mais où la vie est possible , comme sur la Terre. Le voyage doit durer 120 ans. Les 5000 passagers et 300 membres d’équipage sont « endormis » avant le voyage, et ne seront réveillés que 4 mois avant l’atterrissage. Le vaisseau dans lequel ils voyagent, l’Avalon, est gigantesque, moderne, suréquipé, bref un vaisseau de luxe….

passenger16passengers_barpassengers_concourse

Sauf qu’ils n’avaient surement pas prévu de traverser un champ d’astéroïdes, et que l’un d’eux créerait des gros soucis dans l’Avalon … Ce qui aura pour conséquence de déclencher le réveil de Jim ( Chris Pratt ) avec 90 ans d’avance …

Le voilà donc à errer seul, sur le vaisseau. Son bracelet ne lui permet qu’un accès limité dans le vaisseau ( il n’est pas membre « Gold » ) et la distribution d’une nourriture relativement dégueulasse… Et il va avoir le temps de ruminer , seul, sur cet immense vaisseau. Il tentera plein de choses, entre le fait de profiter de la vie, et le fait de vouloir être aidé. Il essaiera de pénétrer dans la salle de commande, afin de réveiller le capitaine et l’équipage, mais elle restera complètement fermée à toutes ses manœuvres.

passengers_analyse_film_2016-1024x525

Après un an à bord, il finira par tomber sous le charme d’une autre passagère : Aurora Lane ( Jennifer Lawrence ), encore endormie. Il écoutera tout ce qu’elle a pu enregistrer avant son voyage, il lira les livres qu’elle a écrit. Bref, il tombe amoureux d’elle et l’idée de la réveiller aussi, pour ne plus être seul, pour vivre l’aventure avec quelqu’un, le tentera, jour après jour. Il essaiera de s’en dissuader. Oui, une fois réveillé, impossible de faire machine arrière. Elle ne pourrait donc pas être rendormie.

Et puis un jour, l’envie et le déclic. Il le fait. Il réveille Aurora. Mais ne lui dit pas que c’est à cause de lui qu’elle s’est réveillée avec 89 ans d’avance sur les autres passagers.

Elle cherche des solutions, que Jim a déjà essayé . Ils finissent par s’y faire, passent leur temps ensemble , mangent ensemble, et l’attirance de l’un pour l’autre devient trop grande . Ils forment donc un couple, seuls, dans ce grand vaisseau vide. Jusqu’à ce qu’Aurora découvre qu’elle ne s’est pas réveillée par hasard ou par cause de dysfonctionnement.

Ce grand vaisseau vide qui commence à se casser de partout… Les droïdes deviennent fous, se cassent, font n’importe quoi. Certaines commandes s’éteignent, ça devient l’anarchie à bord de l’Avalon. Mais Jim et Aurora ne peuvent pas abandonner les 5000 autres passagers à ce sort. S’ils ne font rien, le vaisseau ne parviendra pas au bout du voyage….

Mon avis :

Chris Pratt est un acteur que j’apprécie beaucoup . De part sa façon de jouer, que par ses choix cinématographiques. Il ne m’a pour l’instant jamais déçue, depuis ses débuts dans « Parks and Récréation ». J’ai appris a apprécier Jennifer Lawrence avec son rôle de Katniss dans « Hunger Games ». À celà, on peut rajouter que j’aime beaucoup les films en huit clos. « Passengers » était donc un film que je me devais d’aller voir au cinéma, et je ne le regrette pas.

J’y suis allée avec ma fille âgée de 10 ans. Elle s’attendait pour sa part à plus d’action, et a surtout aimé la fin. De mon côté, j’ai trouvé l’histoire très belle, très parlante. Nous, qu’aurions nous fait à la place de Jim ? Aurions-nous réveillé quelqu’un pour ne pas avoir à vivre cet enfer seul ? Aurions-nous pensé au suicide ? Vivre seul, pendant un an est déjà compliqué je pense. Mais savoir qu’en plus le voyage pour lequel j’ai embarqué arrivera à son terme lorsque je serais morte, me pousserait à réfléchir différemment j’en suis certaine. Car il embarque pour une nouvelle planète, sur laquelle il compte recommencer une nouvelle vie, et au final, lors de l’arrivée sur cette planète, il ne sera plus vivant car il aura vécu les 90 ans de voyage au lieu de rester endormi comme les autres passagers.

Le film est bien tourné, j’ai beaucoup aimé les idées d’aménagement, ce côté très « droïdes » qui m’a fait penser au vaisseau dans « Wall-E » de Disney Pixar. On sent la tension, qui monte peu à peu dans le film. Vont-ils réussir ? Vont-ils s’en sortir ? Même si je pense, il doit y avoir certaines choses pas très claires dans l’ histoire, je trouve que tout tient bien la route, le jeu des acteurs est bon, surtout celui de Chris Pratt qui réussit à nous faire ressentir la douleur de la solitude .

C’est un film que j’ai aimé, et que je me ferai un plaisir de revoir lors de sa sortie en Blue-Ray !

Publicités