Et oui, j’ai beau avoir une PAL (= Pile À Lire ) énorme, je continue d’acheter et de craquer. Bien sûr, j’ai des priorités, mais bon … craquer c’est bien aussi !

achats

Alors, pour vous faire encore plus languir, voici les synopsis …

« Désir Mortel »de Hans Koppel

desir-mortel

Anna est une épouse et mère modèle. Pourtant, lors d’un séminaire professionnel, elle succombe à la cour empressée d’un homme beaucoup plus jeune qu’elle, Erik Månsson. Flattée qu’on s’intéresse à elle plutôt qu’à ses collègues très séduisantes, elle se dit qu’une histoire d’un soir pimentera un peu sa vie sexuelle. Si la nuit se passe à merveille, Anna est toutefois décidée à mettre un terme à cette aventure dès le lendemain matin. Mais Erik ne l’entend pas de cette oreille. Il a filmé leurs ébats et commence à la harceler. Quand Anna comprend son erreur, il est trop tard : Erik est un psychopathe prêt à tout pour la garder, même à tuer. Sortira-t-elle indemne de cet engrenage infernal ?

 

« Miss Peregrine et les enfants particuliers : Tome 2 » de Ransom Riggs

miss-peregrine-2Dix enfants particuliers sont pourchassés par une armée de monstres.
Une seule personne pourrait les aider : Miss Peregrine ! Mais elle est prisonnière dans sa forme oiseau…
Les enfants particuliers sont désemparés : Miss Peregrine, changée en oiseau, est prisonnière de son état, suite à l’attaque des Estres, des âmes damnées. Ils n’ont plus qu’un espoir : trouver une Ombrune susceptible de redonner à la directrice de l’orphelinat sa forme humaine.

Après avoir essuyé une tempête entre Cairnholm et le continent, le petit groupe d’enfants échoue sur une rive de Grande-Bretagne, en 1940, alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage. Aussitôt pris en chasse par des Estres déguisés en soldats,
ils se réfugient in extremis dans une boucle temporelle. Là, vit une curieuse ménagerie d’animaux singuliers. Parmi eux, Addison, un chien parlant, leur apprend que Miss Wren, la dernière Ombrune en liberté, est partie libérer ses soeurs à Londres. Il devient urgent pour les enfants particuliers de rejoindre la capitale…

« Harry Potter à l’école des sorciers » de J.K. Rowling – version illustrée par Jim Kay

hp-illustre

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie !Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry Potter se révèle un sorcier doué. Mais un mystère entoure sa naissance et l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom.

 

 

« Je suis Pilgrim » de Terry Hayes

je-suis-pilgrimUne jeune femme assassinée dans un hôtel sinistre de Manhattan. Un père décapité en public sous le soleil cuisant d Arabie Saoudite. Un chercheur torturé devant un laboratoire syrien ultrasecret. Un complot visant à commettre un effroyable crime contre l’humanité. Et en fil rouge, reliant ces événements, un homme répondant au nom de Pilgrim. Pilgrim est le nom de code d un individu qui n existe pas officiellement. Il a autrefois dirigé une unité d élite des Services secrets américains. Avant de se retirer dans l anonymat le plus total, il a écrit le livre de référence sur la criminologie et la médecine légale. Mais son passé d agent secret va bientôt le rattraper…
Un thriller d espionnage exceptionnel, mélange de Homeland et de la trilogie Jason Bourne. Attention frissons garantis.

 

« Les morsures du passé » de Lisa Gardner

les-morsures-du-passe

 

Dans un quartier populaire de Boston, cinq corps sont retrouvés gisants. Il s’agit des membres d’une même famille. Tous une balle dans la tête, le père respire encore faiblement. De toute évidence, cet homme couvert de dettes a décidé d’assassiner les siens avant de se donner la mort. Appelée sur les lieux, l’enquêtrice D. D. Warren comprend immédiatement que l’affaire est plus compliquée qu’il n’y paraît : sur la table du dîner, six couverts avaient été dressés…

 

 

« Les assassins » de R.J. Ellory

les-assassins

New York, 2006. Quatre homicides sont commis en quinze jours, selon des modes opératoires très différents. Seul John Costello, documentaliste inépuisable sur les tueurs en série, voit un lien entre eux. Il a en effet découvert que chacun des meurtres a été perpétré à une date anniversaire, celle d’un célèbre crime exécuté par un serial killer, d’après une procédure rigoureusement identique. Épaulé par Ray Irving, détective au NYPD, et Karen Langley, journaliste au City Herald, John va se livrer à la traque de cet assassin très particulier.
Ellory poursuit son exploration du mal américain, interrogeant cette fois notre fascination pour les monstres.

 

Et bien avec tout ça, j’ai de quoi tenir un siège ! Mon retour très vite !

Publicités