cet-ete-laSynopsis :

Tout ce qu’on a su de cette soirée-là, c’est que Katie Mackey, 9 ans, était partie à la bibliothèque pour rendre des livres et qu’elle n’était pas rentrée chez elle. Puis peu à peu cette disparition a bouleversé la vie bien tranquille de cette petite ville de l’Indiana, elle a fait la une des journaux nationaux, la police a mené l’enquête, recueilli des dizaines de témoignages, mais personne n’a jamais su ce qui était arrivé à Kathy.
Que s’est-il réellement passé cet été là ?
Trente ans après, quelques-uns des protagonistes se souviennent.
Le frère de Katie, son professeur, la veuve d’un homme soupçonné du kidnapping, quelques voisins, tous prennent la parole, évoquent leurs souvenirs. Des secrets émergent, les langues se délient.
Qui a dit la vérité, qui a menti, et aujourd’hui encore, qui manipule qui ?

Avec ce magnifique roman polyphonique, littéralement habité par le désir et la perte, Lee Martin nous entraîne dans la résolution d’un crime à travers une exploration profonde et déchirante de la nature humaine.

Mon avis :

Je partais déjà très confiante avec ce roman. J’aime les romans avec des chapitres courts, ce qui donne du rythme à l’histoire. De plus, le changement de personnage en fait un atout indéniable.

On a donc des points de vue de la disparition de Katie par son frère, son professeur particulier ( Mr Dees ) , la veuve ( Clare ) de l’homme soupçonné de kidnapping ( Ray ) , des voisins, des commerçants,… Tout ça donne également du rythme à une histoire qui en a besoin… Les protagonistes nous fournissent également des informations sur ce qui se passe avant la disparition et la direction que prennent les événements.

Ne nous voilons pas la face, une histoire de disparition, 30 ans plus tôt, dans un petit village. L’histoire n’a rien d’exceptionnel. Pas d’enquête policière active, pas de course poursuite, pas de tueur en série , bref on a là un thriller qui est plat au niveau de l’action MAIS , ( et je dis bien MAIS ) ce qui fait tout le style de l’histoire c’est que c’est ( en un sens ) au lecteur de mener l’enquête avec tout ce qu’il apprend. Certaines personnes mentent, mais qui ? À quel sujet ? On se surprend donc à douter de tout et de tout le monde. Selon les points de vue, un même événement peut avoir un sens bien différent. Et c’est donc ce que l’on comprend à travers ce roman qui ne nous laisse pas respirer !

C’est un huit-clos, on se retrouve pris au piège d’une ville et de ses habitants, tous ayant des secrets à cacher, qu’ils ne veulent pas retrouver étalés au grand jour. On est clairement embarqués dans l’histoire, grâce à ces chapitres courts donc, et on se surprend à chercher absolument le responsable, en espérant peut-être que cela pourrait aider la petite Katie…

Les personnages sont atypiques, et tout est construit autour d’eux et de leurs réactions. Le moindre mouvement, la moindre parole peut être lourde de sens. Ce sont eux qui se livrent au lecteur. Certains chapitres sont courts, extrêmement courts, quelques mots à peine pour certains. Mais ce sont des mots qui déstabilisent, qui nous obligent à tourner la page avec avidité en nous demandant ce que l’on va bien pouvoir apprendre en continuant à rentrer dans les histoires de ces villageois à l’apparence tranquille.

Pour ma part, j’aime les romans avec des histoires policières ( ouais, surtout avec des flics au caractère bien trempé ! ) , donc ce roman n’était pas dans ma zone de confort. Mais l’ambiance qui y est décrite, les lieux, les personnages et la façon dont l’auteur nous amène l’histoire est tellement originale et différente, qu’on en oublie tout et que l’on se concentre sur cette histoire. La façon dont le lecteur est pris à partie, comme s’il était seul juge de décider de ce qui s’est vraiment passé le jour de la disparition de Katie, en fait aussi un livre oppressant. À nous de faire le tri entre ce qui s’est vraiment passé, aucun témoignage n’étant vécu ou raconté de la même façon.

Je fais donc partie des heureuses qui ont pu lire ce livre. Je remercie les éditions Sonatine pour cet envoi, c’était un livre qui m’intéressait vraiment et encore une fois, l’auteur a su me déstabiliser et m’embarquer dans son histoire sans que je ne m’en rende compte. Une histoire sombre, dans un passé révolu, où l’on ne peut plus rien changer, mais dont on a envie de connaître la vérité. Je ne peux donc que conseiller cet étrange roman à tous les lecteurs qui me suivent. En espérant que vous l’aimerez autant que moi !

cet-ete-la

Publicités