Synopsis :

elijahELIJAH. C’est le prénom de mon petit frère. Celui que je lui ai choisi quand on me l’a mis dans les bras. Il est né alors que la violence était devenue une routine à la maison. Mon ivrogne de père terrorisait tout le monde et nous frappait tous les jours, ma mère et moi, sans que personne ne l’en empêche. Jusqu’à ce fameux soir… Quand j’ai eu dix-huit ans. J’ai attendu qu’il soit ivre à nouveau et je l’ai égorgé de sang-froid dans la cave. Hélas, ma mère venait de mourir sous ses coups en me laissant un petit frère pas comme les autres : ELIJAH . Aujourd’hui, il a dix ans et il est handicapé. Je m’occupe de lui depuis sa naissance, je sais mieux que quiconque ce dont il a besoin. Il est mon unique raison de vivre. Ensemble on est plus forts que tout, rien ne peut nous séparer. Mais un jour ILS sont venus chez moi pour le kidnapper. Qui sont ces hommes ? Pourquoi cet enlèvement ? C’est depuis ce moment-là que j’ai perdu toute raison. Je suis devenu un monstre. Comme eux. La traque pour retrouver ELIJAH , qui ne survivra pas longtemps sans moi, a commencé…

 

Mon avis :

Il y a des livres qui vous bouleversent, d’autres qui vous remuent les tripes et enfin certains qui vous marquent à vie. Celui-là, il est tout ça à la fois.

On apprend à connaître le personnage d’Elijah, petit bonhomme handicapé, né dans la souffrance. Certains chapitres sont de son point de vue et nous donnent une idée claire de tout ce qu’il pense et des sentiments qu’il éprouve vis à vis de son frère et de la situation dans laquelle il évolue.

Gabriel, le grand frère d’Elijah est un personnage plus complexe et plus sombre. Il a passé sa jeunesse sous les coups d’un père alcoolique. Lorsque son père franchit la limite et tue sa mère enceinte en la rouant de coups, il décide qu’il est alors temps d’en finir avec lui. Ne pouvant sauver la mère de Gabriel, les médecins réussissent in-extremis à sauver le bébé qu’elle portait, qu’il appellera Elijah et dont il fera tout son possible pour le rendre heureux.

C’est ainsi que démarre l’histoire de ces deux frères, liés par un amour fraternel infaillible et un sombre destin. Mais comment parler d’un livre comme celui-là ? Un livre qui traite de sujets sensibles, comme le handicap, la trisomie, le viol, les violences conjugales et j’en passe. C’est un livre qui vous retourne les tripes et le cerveau. On se prend des claques, de plus en plus puissantes, jusqu’à une fin explosive, qui nous laisse sans voix devant tant de dévouement et d’amour, alors que tout le périple n’était de sang et violences.

Ce roman commence dans le sang, dans la violence et le dégoût, et tous ces sentiments d’oppression ne font que monter crescendo, avec la douleur que ressentent Elijah et Gabriel, jusqu’à une fin qui vous chamboule complètement et vous laisse abasourdi et affreusement remué par un dénouement inattendu et choquant.

C’est une lecture qui m’aura réellement marqué, tant par son association de l’amour fraternel et de la violence par lequel il est né. Les sujets évoqués sont traités d’une main de maître par un auteur qui n’en est qu’à son premier roman. Mais quel roman !!! On vit et on subit les chocs avec la même puissance que les personnages, tellement le choix des mots et le rythme de l’action ne nous laissent aucun moment de répit. C’est donc sans une once d’hésitation que je vous conseille à toutes et à tous la lecture de ce livre, qui j’en suis sûre, saura vous remuer le cœur et les tripes comme il me l’a fait.

Publicités