Synopsis :

un sacOserez-vous regarder dans le sac ?

En pleine nuit, une jeune femme attend face au Panthéon, un sac dans les bras qu’elle serre comme un étau. Cette femme, c’est Anna-Marie Caravelle, l’Affreuse Rouquine, la marginale.

Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil a pris en charge son éducation à l’insu du reste du monde, elle n’imaginait pas qu’elle abritait un monstre. Car la petite s’est mise à tuer. Un peu, d’abord, puis beaucoup.

Voici l’histoire d’Anna-Marie Caravelle. Que fait-elle là, agenouillée en plein Paris, au milieu de la nuit ? Et que contient ce sac qui semble avoir tant d’importance ?

 

 

Mon avis :

J’aurais mis le temps ( et oui, j’ai toujours un train de retard ) mais je l’ai lu et ouahhhh ! Quelle histoire !!

Tout commence donc par une femme mystérieuse, qui est arrêtée, face au Panthéon, et qui le regarde fixement, un sac à côté d’elle … Mais que contient ce sac ? Oui c’est très mystérieux et il faudra lire le livre pour savoir enfin ce que contient ce sac… Je crois que comme moi, vous n’en croirez pas vos yeux…

Et on enchaîne avec la présentation du personnage principal, Anna-Marie Caravelle, le tout écrit à la première personne. On se sent directement incorporé dans une histoire dont on sait déjà qu’on ne sortira pas indemne. Mais on meurt d’envie de savoir ce qu’il y a dans ce sac , et on va devoir passer par tout un tas d’émotions avant de savoir ce qui s’y cache…

Anna-Marie Caravelle va nous raconter sa vie, comment elle a été élevée, ce qu’elle a ressenti, ce qu’elle a fait de sa vie, et croyez-moi, ce n’est pas joyeux ! Se retrouver plongé dans tellement d’horreur aussi jeune, ça laisse des traces. Comment dire que son début de vie, dans le ventre de sa mère, a sûrement été la cause de tous ses problèmes et de toutes les choses qu’elle a pu commettre en grandissant ?

Exprimer un ressenti sur un livre comme celui-ci est très difficile. On passe par énormément d’émotions. La colère, la tristesse, l’angoisse, l’écœurement, la peur… et la fin nous laisse sans voix, complètement chamboulés de ces quelques mots qui nous restent gravés dans la rétine comme s’ils étaient vrais, que tout ce qui venait de se passer nous était arrivé … à nous. La plume de l’auteur nous immerge tellement dans cette terrible histoire qu’on en devient le personnage, on ressent tout avec Anna-Marie, toute cette colère et cette tristesse qu’elle évacue en faisant du mal. Tout est progressif, toute l’atrocité de cette vie est exprimée crescendo. Pour une fin qui nous explose en pleine face, une fin à laquelle on ne s’attend pas, pas comme ça !!

Autant dire qu’on ne ressort pas indemne d’une lecture comme celle-ci… Les copinautes m’en avaient parlé avec des mots on ne peut plus clairs : une claque, un slip, une bombe… Bref autant dire que la curiosité est éveillée. Mais quand même ! Je comprends maintenant pourquoi je l’ai tant vu passer sur les réseaux sociaux ces derniers temps ! Et je pense que ce n’est pas encore assez, on devrait en parler beaucoup plus ! Cette histoire, triste et prenante. Ce personnage, attachant et étonnant. Une lecture pas comme les autres, qui nous bouleverse réellement . Un parcours atypique pour un personnage pas ordinaire.

Je ne peux que féliciter l’auteur, pour ses mots, la puissance qu’elle met dans son histoire, les sentiments qu’elle réussit à nous faire ressentir, et pour cette claque qu’elle nous met à la fin. Oui, cette fin, j’en parle beaucoup. Mais quand vous l’aurez lu, vous comprendrez. C’est un twist qui nous fait mal et nous prend aux tripes. Un truc qu’on ne pensait pas possible et qui nous arrive dessus comme un ouragan.

En bref, LISEZ-LE !! Ne passez pas à côté d’une lecture comme celle-là !

un sac

 

Publicités