Synopsis :

COUV-DISPARUE-534x800Cela commence par un simple petit service – du genre de ceux que se rendent volontiers deux mères de famille.
Tout oppose en apparence Stephanie, une jeune veuve sans emploi qui partage son temps entre son fils Miles et la rédaction de son « blog de maman », et Emily, une femme d’affaires sophistiquée et mariée.
Elles s’entendent pourtant à merveille et ont noué, dans leur petite ville du Connecticut, une amitié aussi forte que celle qui lie leurs deux fils de cinq ans.
Et lorsqu’Emily lui demande de récupérer son fils Nicky à la sortie de l’école, Stephanie accepte tout naturellement. Mais Emily ne revient pas, et les masques tombent, les uns après les autres. Car si ni l’amour, ni l’amitié ne durent toute la vie, la vengeance ne connaît pas de limites. Et la peur non plus.

Mon avis :

Un roman qui démarre lentement, mais qui accélère vraiment au fur et à mesure de l’histoire, et nous embarque au cœur de la tourmente avec Emily, Stephanie et Sean.

Des personnages opposés

Les deux meilleures amies, Stephanie et Emily sont deux opposés. Stephanie est maman au foyer depuis le décès de son mari, et elle tient un blog. Elle veut être la meilleure maman possible, et cherche à tout faire au mieux pour son fils. Elle est là tous les jours pour l’école, pour les jeux, pour s’occuper de lui à temps plein.

Emily est une femme d’affaire sophistiquée, qui travaille énormément, tout comme son mari, Sean, ce qui ne leur laisse que très peu de temps pour profiter de leur garçon, qui se retrouve donc bien souvent confié à la nounou.

Tout les oppose et pourtant elles deviennent amies, meilleures amies. Elles discutent, leurs enfants jouent ensemble, se confient des secrets.  Jusqu’au jour où Emily, qui avait confié son fils à Stephanie pour la journée, ne vient pas le rechercher et ne donne plus signe de vie. Stephanie s’inquiète, panique, commence à en parler autour d’elle, sur son blog, à Sean ( le mari d’Emily ). Mais Stephanie ne sait pas tout, et elle ne se serait jamais douté que de tels secrets pouvaient amener aussi loin.

Une histoire finalement prenante

J’avoue avoir eu un peu de mal au début du livre. L’histoire m’intéressait et la curiosité me poussait à continuer. Mais je trouvais ça un peu lent. Certains chapitres représentent des extraits du blog de Stephanie et malheureusement cela ne m’a pas plu. Sûrement dans le style d’écriture. Déjà, je ne me serais pas vue, personnellement, parler de ce genre de chose comme elle le faisait, et la façon dont c’était écrit nous rendait Stephanie plus chiante qu’attachante. Ça a été pour moi le point faible au début du livre.

Car finalement, une fois passé ce début un peu long et chaotique, on est vite embarqués dans l’histoire, aux côtés de Stephanie et Sean, qui font tout pour savoir ce qu’il s’est passé et où est Emily. Les secrets sont mis à jour, pour le lecteur, car l’ambiance malsaine des secrets non dévoilés entre personnages et la manipulation de certains , est clairement ressentie à travers les pages.

Des secrets, toujours des secrets

C’est foncièrement là-dessus que se base toute l’intrigue du livre. Chaque personnage en a, et les cache bien. On débarque dans un sac de nœuds et tout se déroule au fur et à mesure. Ils en ont tous ! Sean est sûrement celui qui en a le moins, contrairement à Emily qui est clairement une manipulatrice de premier ordre. Le genre de personnage que je ne supporte pas et qui m’horripile ( et voilà, c’est le cas ici ! ). Stephanie pensait avoir ses secrets bien gardés, mais la souffrance de son passé ne la laissera jamais tranquille.

Un livre envoûtant

Je ne pensais pas autant accrocher à cette histoire. D’autant plus que j’étais sceptique sur les premiers chapitres, car je trouvais que ça se traînait un peu trop en longueur. Mais finalement, le style et l’histoire nous laissent peu de chance de refermer ce livre pour aller en chercher un autre… On est obligés de le finir, de savoir ce qui se passe et connaître le dénouement de tous ces secrets.

J’ai vraiment apprécié ma lecture, ce fut un très bon moment. D’ailleurs, je ne l’ai pas lâché du week-end et je l’ai dévoré en 2 jours, ce qui, pour un 350 pages, n’est pas rien. L’histoire est intéressante et bien dévoilée, au fil des chapitres, et nous donnant des angles de vue différents selon les personnages évoqués. Bref, un thriller qui tient la route et qui vous tiendra en haleine jusqu’au bout.

J’en parle en vidéo dans mon bilan lecture de mai :

disparue

 

 

Publicités