Synopsis :

dompteur d'angesOn ne choisit pas sa famille.
Encore moins celle de son ravisseur…

Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là même censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature…

 

Mon avis :

Encore une fois, Claire Favan nous montre dans cet ouvrage qu’elle maîtrise à la perfection l’art du suspense et de la tension. Elle met en place des personnages tous plus épatants les uns que les autres. Ce livre est une bombe !

L’histoire

Max Ender est un jeune homme sans histoire. Il ne souhaite pas faire d’études, ne rêve pas de devenir riche. Non, il souhaite juste vivre une vie tranquille. Il travaille comme homme à tout faire quand il en a envie et quand il en a besoin. Tout le monde sait qu’on peut compter sur lui et qu’il travaille bien et honnêtement.

Et un jour il se retrouve accusé de meurtre. Le meurtre et le viol d’un jeune garçon qui l’accompagnait souvent et qu’il était le dernier à avoir vu. C’est d’ailleurs lui qui le retrouvera, ce qui sera évidemment interprêté comme étant le meurtrier revenant sur la scène du crime pour dissimuler le corps. Il sera donc jugé et condamné à perpétuité. Ce qu’il vivra en prison le changera à tout jamais …

À tel point que 5 ans plus tard, lorsqu’il sera finalement libéré suite à l’arrestation du vrai coupable, il n’aura qu’une idée en tête, se venger en enlevant les enfants et petits-enfants des personnes à cause desquelles il aura gâché 5 ans de sa vie dans cette prison. Il veut faire de ses victimes des machines à tuer, montrant comment la justice n’est en rien juste et efficace. Il en a après la société et il le fera comprendre.

Et puis un jour, un des enfants qu’il avait parfaitement modelé s’enfuira …

Des sentiments contradictoires

Encore une fois avec Claire Favan, aucun temps mort. On est d’emblée embarqués dans l’histoire, complètement submergés par cette injustice qu’est la condamnation de Max. Car non, à aucun moment on se dit qu’il peut être le coupable de ce qui lui est reproché. Autant dire que ça commence fort. L’auteure nous permet de créer un sentiment de sympathie pour le personnage de Max, qui est là, enfermé dans cette prison, jeté en pâture aux prisonniers violents, par les surveillants eux-mêmes. Le pauvre Max qui est là alors qu’il est innocent. Et de cette sympathie, elle nous amène un personnage monstrueux capable de plans les plus machiavéliques en enlevant et torturant de jeunes enfants à peine âgés de 5 ans. Deux sentiments donc complètement contradictoires en très peu de pages.

Les chapitres sont courts. L’action est présente, on n’est pas en manque. Que ce soit tant par les sévices subits par les enfants, que par ce que Max les oblige à faire ( voler, tuer, torturer … ). On passe de la sympathie au dégoût. Comment éprouver mieux que de la colère ou de la rage vis-à-vis d’un personnage qui bat et affame de si jeunes enfants ?

Un rythme et un style addictif

Non , on ne peut pas le lâcher ! On meurt d’envie de savoir qui va s’échapper, pourquoi, comment, et surtout ce qui en découlera.

Les chapitres courts donnent le rythme et le style de Claire Favan fait le reste. Elle a ce don des phrases choc qui vous laissent pantois quant à l’avenir des personnages ou à la tournure que prennent les événements. Elle vous balade complètement à travers ses phrases, en employant des mots qui peuvent tout changer, sans qu’on ait vu quoi que ce soit venir. Un page turner efficace, qui peut nous surprendre à chaque nouvelle page.

Un coup de cœur littéraire

« Dompteur d’anges » fait partie de ces livres qui vous laissent une trace indélébile lorsque vous le refermez.

L’histoire est originale, bien pensée et bien structurée. Les personnages sont complexes et dangereusement intelligents. Le développement de l’histoire nous emmène dans les confins de l’esprit humain, se demandant si l’homme peut arriver à un tel degré de perversion ?

Un vrai coup de cœur pour moi donc, et comment pourrait-il en être autrement quand on voit la complexité des personnages, de l’histoire, de la dynamique, le tout écrit d’une façon très agréable et fluide. Un livre que je recommande à 200 % , le genre qui vous retourne le cerveau et vous fait savourer chaque mot de chaque phrase, tant ils sont bien choisis ! Bref , « Dompteur d’anges » est une bombe à lire et à savourer !!!

Un conseil ? Foncez !

dompteur d'anges

 

 

 

 

 

Publicités