Synopsis :

l'emprise des sensL’Emprise des sens est un thriller indispensable pour tous les amateurs du genre ! Lorsque Talia, en pleine désillusion sentimentale, s’envole pour des vacances de rêve à la Nouvelle-Orléans, elle est loin de s’imaginer que son destin l’y attend. Dès le lendemain, elle se retrouve mêlée à un crime, exécuté selon un rituel macabre et violent. Rites vaudous ou crimes en série, la frontière entre les deux semble floue pour Louis Lafontaine, policier chargé de l’enquête, lui-même confronté à des troubles obsessionnels. Avec sa coéquipière il est prêt à tout pour remonter à la source de l’horreur. Face à l’emprise du mal, Talia saura-t-elle affronter ses démons et le don terrifiant qui lui est révélé ? Le soutien d’Azaia, prêtresse excentrique et l’amour de Basile seront-ils suffisants pour l’y aider ? Dans la chaleur mordante de ce voyage en pays cajun, les esprits tourmentés se révèlent, les traumatismes refont surface et les peurs inavouables s’entrechoquent jusqu’à la révélation finale.

 

Mon avis :

Un roman envoûtant qui vous entraîne sans ménagement dans l’ambiance incroyable de la Nouvelle-Orléans avec une enquête sur fond de rituels vaudou. Un style fluide et simple, sans chichis, où on se sent happés par l’histoire et où l’attachement aux personnage est inévitable. Excellente lecture pour moi !!

L’histoire

Talia a besoin de prendre soin d’elle, de se ressourcer après une grosse rupture amoureuse. Elle qui pense d’abord aux autres, va tenter de se rebooster et pour cela, elle s’envole vers la Nouvelle-Orléans, terre de magie et de rituels vaudou.

À peine arrivée, la voilà mêlée à un crime atroce, mais soutenue par Basile et sa tante Azaia, elle devra tout faire pour avoir de nouveau confiance en elle, aller de l’avant et tenter d’aider la police à résoudre cette mystérieuse histoire autour des cadavres qui s’enchaînent les uns les autres, sans l’ombre d’une piste.

L’ambiance du roman

Alors oui, dès le début l’auteure nous plonge avec avidité dans son décor à la fois surréaliste et hyper agréable. Le vaudou, la magie et l’histoire de la Nouvelle-Orléans font de « L’emprise des sens » un roman porté avant tout sur une ambiance mystique et incroyable, où réalité et magie se côtoient de si près que la frontière entre les deux est bien souvent indiscernable.

Une ambiance donc qui vous prend tel que vous êtes et qui vous emmène, réticent ou non, dans ce monde complètement à part qu’est la Nouvelle-Orléans, où la magie des saveurs se fait aussi sa place. On sent que l’auteure a passé un séjour là-bas. De la façon qu’elle décrit les couleurs, les menus, les saveurs bien souvent (très) épicées, l’ambiance, la musique, les petites rues, … On ressent de suite le vécu et c’est extrêmement appréciable. L’histoire a beaucoup plus de facilité à s’ancrer ainsi, et je pense sincèrement que le fait qu’elle soit allée sur place joue énormément dans la crédibilité de son récit. On s’y croit vraiment, et c’est un sentiment très agréable.

Les personnages attachants

Le personnage principal est celui de Talia. Une simple employée en France, très commune, avec un passé lourd, chargé, comme beaucoup de femmes de nos jours finalement. C’est donc tout naturellement qu’on s’identifie parfaitement à elle. Et on s’y attache, car elle a souffert, elle souffre encore d’ailleurs et elle reste simple, gentille et généreuse. Soyons francs : comment ne pas apprécier un personnage tel que celui-là ?

Puis l’auteure nous rajoute des personnages secondaires, bien qu’importants. Basile, médecin légiste, qui va devenir son ami, amant et bien plus encore. Azaia, la tante de Basile, prêtresse Vaudou reconnue à la Nouvelle-Orléans, qui va guider Talia dans l’utilisation bien souvent complexe de la magie Vaudou. Louis Lafontaine, inspecteur chargé de l’enquête, qui derrière son air bourru et grognon cache un inspecteur au sang froid bien présent et ayant les valeurs de l’amitié sincère.

Un style fluide

Pour un premier roman, autant vous dire tout de suite que j’ai été agréablement surprise et complètement emballée. C’est fluide, simple, pas de chichis ou de détails inutiles ou superflus. Tout est là pour nous mettre dans l’ambiance et c’est savamment dosé. On y croit et on s’y croirait presque, là bas, sous la chaleur torride et les couleurs épicées.

Elle nous embarque sans crier gare, et ne nous laisse souffler qu’à la dernière page. Entre enquête policière, un peu de fantastique grâce au vaudou, et le tout saupoudré d’une petite histoire d’amour, autant dire que le cocktail est détonnant, épatant et très touchant.

J’ai beaucoup aimé le style direct de l’auteure, les meurtres sont suffisamment détaillés pour qu’on ait une image précise de ce qui se passe, et pourtant on ne rentre pas dans du gore inutile.

Un très bon roman que je conseille donc aux amateurs du genre thriller fantastique, où à ceux qui souhaitent découvrir une nouvelle plume qui fait des merveilles !

Publicités