Éditions Nouveaux Auteurs – Paru le 16 Mai 2018 – 682 pages

Synopsis :

le chainon manquantUne vertigineuse conspiration scientifique et politique où les incroyables découvertes, les meurtres et les énigmes se succèdent à un rythme effréné !

Après la mort mystérieuse de son collègue universitaire, la très médiatique Shana Stenford se voit confier la direction d’un site de fouilles enfoui dans le Piémont italien. Très rapidement, la jeune préhistorienne et son généreux mécène sont précipités, malgré eux, dans une spirale infernale qui dépasse de loin le cadre de la paléontologie.
Quel mystère se cache sous les Alpes italiennes et ensanglante les travaux de Shana et son équipe? C’est ce qu’essaiera de découvrir un vieux commissaire, héros de la police italienne, aux méthodes parfois atypiques.

 

Mon avis :

Un roman qui m’a complètement emballée ! J’ai adoré les personnages, le rythme, les découvertes, ce que l’auteur nous fait découvrir, les pistes vers lesquelles il nous amène. Et j’en redemande ! Très belle découverte et super coup de cœur !!

L’histoire :

Shana est paléontologue et professeur de paléontologie en faculté d’Histoire. Elle aime son métier et n’hésite pas à assumer ses choix lors de découvertes importantes, quitte à se mettre beaucoup de monde à dos. Elle passe aussi régulièrement à la télé, et souhaite que la paléontologie soit comprise de tous. Mais le jour où elle apprend que son meilleur ami, et professeur paléontologue aussi, s’est fait tuer lors d’une fouille sur les lieux de construction du nouveau tunnel entre la France et l’Italie, Shana ne s’attend pas à ce qui en découlera. Sa présence sur les lieux sera alors souhaitée et elle va se retrouver embarquée malgré elle dans une découverte historique qui la dépasse de très loin !

Aux côtés de son généreux mécène, Shana va vite se rendre compte que toute cette histoire va au-delà de ses travaux initiaux en préhistoire. Et c’est sans compter sur la police italienne, sous les ordres d’un vieux commissaire bourru, qui sera constamment dans son sillage. Mais que cachent vraiment les Alpes, terre préhistorique très ancienne…

L’Histoire, avec un grand H !

Vous le savez maintenant, j’adore les romans parlant d’Histoire. C’est un leitmotiv pour moi, ça m’attire inexorablement. Passionnée par tout cela, j’ai forcément été tentée par ce roman. De plus, on comprend vite que la période de l’Histoire qui est visée est la préhistoire, période très intéressante pour moi. Étant petite je voulais être paléontologue, et c’est donc avec un intérêt certain que j’ai attaqué cette histoire. Et je ne suis pas en reste !

On sent que le sujet a été très bien creusé par l’auteur, qui a des connaissances indéniables et fait des recherches incroyables. Il a réussi à immiscer sa théorie, celle-là même qui est à la base de son roman, à une période de la préhistoire relativement méconnue. Et il nous le prouve à travers énormément de faits précis, que ce soit géographiquement parlant, ou d’un point de vue historique. Il aborde le sujet de certains lieux très mal connus du grand public ( même de moi ) sur des cités ancestrales intrigantes, mais je ne vous en dirai pas plus, je ne veux pas vous gâcher le plaisir de la découverte.

J’ai aussi aimé la découverte historique qui y est faite, bien qu’il y en ait plusieurs. Il a réussi à prendre des mystères paléontologiques méconnus, et surtout non résolus, pour nous les amener ici, les confondre et leur trouver une explication logique. C’est pour moi un pur bonheur de lecture quand justement je découvre des lieux dont je n’imaginais pas l’existence ou la manière dont ils sont arrivés là. Et franchement, chapeau à l’auteur !

Un premier roman récompensé !

Et oui, il est gagnant du grand prix Femme Actuelle, et très franchement c’est mérité. Autant le Goncourt j’ai souvent des doutes sur celui pour qui j’aurais voté, autant là c’est une évidence. Ce roman mérite non seulement qu’on s’y attarde, mais surtout qu’on en parle.

À la lecture, on ressent les recherches et les connaissances qui sont étalées sous nos yeux. Il a du lui falloir de nombreuses heures de cassage de tête et de pétage de plomb pour que toute l’histoire nous paraisse si logique. Tout s’imbrique parfaitement ! Tout est mis en place au fur et à mesure, comme un échiquier, et on attend alors l’attaque finale, pour que tous les pions se déplacent et nous en mettent plein les yeux. De plus, la plume de l’auteur est fluide, intrigante et addictive. Il nous laisse en suspens à de nombreuses reprises et nous nous posons plein de questions pour ce qui adviendra des découvertes et des personnages.

J’ai aimé la façon dont l’histoire est mise en avant, en parallèle aux recherches généalogique et de l’évolution. « Le chaînon manquant » en soi est un titre très parlant pour ceux qui ont des bases de paléontologie, et l’auteur réussit parfaitement l’imbrication de tous ces sujets et thèmes dans un roman magnifiquement écrit, sensé et logique. On y croirait presque !!

En bref …

Un roman comme j’adore en lire. Il y a tout ce que j’aime dedans et bien qu’il paraisse impressionnant par son nombre de pages, à aucun moment je ne me suis ennuyée. C’est toujours un vrai plaisir de lire un roman où on sent vraiment que l’auteur, non seulement, maîtrise parfaitement son sujet, mais qu’en plus il a du prendre un plaisir de fou à le construire et à l’écrire, au moins autant que nous à le lire.

Avec « Le chaînon manquant » Frank Leduc explore les sphères de la paléontologie, et réussit sans fausse note à nous dévoiler de nombreux mystères historiques irrésolus et à leur trouver une explication. J’ai adoré découvrir tant de choses dont j’ignorais l’existence, et voir à quel point tout ce qu’il nous raconte s’imbrique à la perfection. Sûrement un énorme casse-tête pour lui, mais surtout un immense bonheur pour ses lecteurs ! Tout est expliqué simplement, sans chichis et détails inutiles. Du bonheur en page, un gros coup de cœur pour moi !

Publicités