Éditions HC – Parution le 25 Octobre 2018 – 336 pages

Synopsis :

Les visites dans le passé reprennent à l’institut de recherche historique de St Mary.

d'écho en échosMaxwell et ses excentriques confrères historiens partent pour de nouvelles aventures à travers le temps. Promue directrice du département d’Histoire, Maxwell va contrer, à l’aide de son équipe, les plans de leurs ennemis qu’ils croyaient neutralisés. C’est l’Histoire tout entière qui est menacée par ces fantômes du passé.

Au bord du burn out, l’historienne utilise ses dernières forces pour maintenir l’équilibre dans l’Histoire et dans sa vie privée. Non sans rudesse, elle doit faire face à l’attaque de Jack l’Éventreur, à un St Mary du futur quelque peu différent, un séjour improvisé à Ninive, ou encore à la mort étrange d’Élizabeth Ière d’Angleterre.

 

Mon avis :

Dans la lignée du premier tome que j’avais déjà adoré, ce second roman de la saga des Chroniques de St Mary, de Jodi Taylor, est la suite logique des aventures de l’institut de recherches historiques. Max et Léon, ainsi que toute l’équipe de St Mary, reviennent en force dans ce second opus qui nous embarque une fois encore dans les méandres de l’Histoire.

Au cœur de l’Histoire

Nous voilà de nouveau projetés à St Mary, institut de recherches historiques, planifiant des voyages dans le passé, à l’aide de capsules temporelles, pour confirmer des faits historiques importants. Mais attention, ils ne doivent pas modifier l’Histoire ! Et donc quand Ronan, ancien chercheur, commence à changer des faits importants, ils n’ont pas d’autre choix que d’intervenir, quitte à se jeter dans la gueule du loup et risquer leurs vies.

Autant vous dire que je ne tiens pas en place quand je sais qu’un nouvel opus de cette saga, devenue désormais incontournable pour moi, va sortir. Et c’est plus fort que moi, je me jette dessus à chaque fois ! Les voyages dans le temps sont tellement réalistes qu’on y croit jusqu’au bout. On est embarqués avec les historiens, les équipes de sécurité, les soigneurs etc… dans ce tourbillon du temps.

Ils nous traînent sans ménagement à travers les époques, et tout commence cette fois-ci en 1888, au cœur de Londres et du mythe de Jack l’Éventreur. Ce que j’ai aimé encore une fois, c’est que l’auteur fait interagir ses personnages dans l’époque, les incluant et leur donnant finalement une ascendance sur le futur, leur voyage dans le temps étant prévu historiquement, leur action ayant déjà influencé le passé, et les retenues historiques.

On file ensuite sur l’île Maurice, afin de tenter de sauver les derniers dodos. Et enfin, ils nous emmènent à la cour de Marie Stuart, Reine d’Écosse, pour vérifier qu’elle sera bien mariée en 1567, et éviter que les choses ne tournent au vinaigre. Autant dire que Max, Léon, Peterson et les autres ont de quoi se retrousser les manches !

Une saga à découvrir absolument !

J’ai découvert les chroniques de St Mary lors de la sortie du premier tome en Français, aux éditions HC. Et quelle belle surprise que de me rendre compte qu’en Angleterre, ils comptaient déjà neuf tomes ! Autant de belles lectures à venir donc ! Et moi qui adore les sagas, avec une pointe d’humour, des faits historiques, de la recherche, une équipe cohérente et agréable, j’ai été hyper emballée par le premier tome, et j’attends depuis les suivants avec impatience.

Car contrairement à de nombreux romans, on se retrouve ici avec une jeune femme, Max, au caractère bien trempé, mais surtout au physique bien loin des top modèles. Elle est assez petite, grassouillette, rousse, très caractérielle… Elle s’emporte vite, et on assiste régulièrement à des scènes cocasses, drôles, voire même hilarantes, tellement elles sont osées et décalées. Max est un personnage que j’adore, car malgré son manque de confiance en elle-même, elle réussit à afficher une détermination et un courage incroyables. Elle dégage une sensation d’assurance, qui embarque le lecteur. Elle est positive et j’ai adoré suivre ses histoires. On n’a qu’une envie : la suivre. N’importe où ! Le temps que c’est elle qui mène la danse. Entre ses réflexions et ses actes, elle nous fait un bien fou, nous embarquant dans son tourbillon d’ondes positives et d’histoires, donnant du rythme et de la tension à l’Histoire.

Les faits historiques évoqués sont bien pensés, bien jaugés, et simplifiés. La façon dont l’auteur insère ses personnages dans l’Histoire, celle avec un grand H, nous la rend encore plus vraie, et beaucoup plus facile à comprendre. Grâce aux décors, aux costumes et aux interventions, on change d’époque comme on change de chemise, avec une simplicité déroutante et agréable. On se sent immiscés dans l’Histoire, et on espère que les historiens réussiront ce pour quoi ils sont venus.

En bref

Ce second tome des aventures de St Mary est dans la lignée du premier. Frais, agréable, prenant et extraordinaire. Cette saga est clairement devenue incontournable pour moi, ne loupant désormais aucune sortie de ces ouvrages, surtout quand on sait que de nombreux tomes sont encore à venir.

Je tiens aussi à mettre en avant la qualité de la couverture qui est absolument sublime, une magnifique livre objet ! Des histoires au cœur de l’Histoire, avec des personnages non seulement intéressants, mais aussi hyper attachants, positifs, intelligents, et j’en passe.

Vraiment une superbe saga, que je vous recommande pleinement !

Publicités