Éditions Bragelonne Thriller – Parution le 17 Octobre 2018 – 424 pages

Synopsis :

treizeRachel et Bobby Solomon formaient le couple le plus glamour d’Hollywood, ils avaient le monde à leurs pieds. Mais Rachel est morte, le crâne fracassé, et Robert se tient aujourd’hui dans le box des accusés.

À quelques heures du procès, la défense a appelé Eddie Flynn à la rescousse. En acceptant le dossier, l’ancien escroc s’est lancé dans la partie la plus difficile qu’il ait jamais eue à jouer. Car un homme l’observe, invisible, assis parmi les jurés. Tuer Rachel n’était qu’un début, son oeuvre peut véritablement commencer…

Mon avis :

Troisième roman des aventures d’Eddie Flynn, on se retrouve ici dans une histoire bien plus complexe qu’il n’y paraît, où un tueur en série est dans le jury… Intelligent et incroyable, ce roman est une pépite de la rentrée littéraire ! Quel plaisir de lire une telle histoire !!

Un avocat de talent

Eddie Flynn est avocat de la défense, reconnu pour s’affronter à de vrais requins dans des affaires très sensibles. Le principal pour lui étant de croire en l’innocence de son client. Ne pas libérer des tueurs, ne pas condamner des innocents, telle est sa vision des choses. C’est donc en son instinct qu’il va devoir faire confiance quand on lui proposera de défendre une star de cinéma, Bobby Salomon, accusé d’avoir tué sa femme. Mais Eddie Flynn a plus d’un tour dans son sac, et son ingéniosité couplée à son remarquable sens de l’observation et son culot, vont faire de lui un avocat impressionnant.

Alors oui, dit comme ça, l’attrait du barreau et des longueurs dans les discours d’avocats peuvent paraître barbants au premier abord, MAIS Eddie Flynn n’est pas comme les autres, et la façon dont il met en scène sa défense est absolument incroyable. Son assurance et son audace sont de véritables atouts, mais en font également la cible privilégiée en cas de vengeance. Ses relations avec les flics ( surtout les corrompus ) sont proche du zéro et leurs échanges glacials ( quand ils ne le sont pas à coups de poings ! )

Parce que oui, lire un roman de Steve Cavanagh ce n’est pas seulement écouter une plaidoirie et des accusations, NON ! C’est aussi et surtout suivre les dénouements et les enquêtes préliminaires. Suivre les réflexions, et avoir l’impression de ne pas avoir tout saisi alors qu’Eddie a déjà plusieurs rounds d’avance. On ressent qu’il sait exactement où aller, et on ne peut qu’avoir confiance en lui. C’est un personnage qui en plus d’être futé, est aussi agréable, gentil et intègre. Sa proportion à attirer les bagarres et les histoires en a fait quelqu’un de méfiant et malgré tout, une personne de confiance. Je salue donc le talent de l’auteur d’avoir su tirer le meilleur de son personnage. Il l’exploite à fond, il puise tout ce qu’il peut pour en faire quelqu’un aux apparences réelles, et sympathiques. On s’attache énormément à Eddie, et on a une boule au ventre à l’idée de devoir le quitter en tournant la dernière page.

Le thème et la plume

Découvert par hasard grâce au synopsis de « Un coupable idéal » ( deuxième roman avec Eddie Flynn ), Steve Cavanagh est devenu un auteur incontournable d’après moi. J’attends avec impatience son nouveau roman, et à chaque fois il réussit à me bluffer complètement. Ici encore, il a réussi un coup de maître, me laissant croire certaines choses, errer dans le flou de certaines idées, pour finalement me laisser complètement bouche bée sur le dénouement.

Sa plume est fine, précise, sensée. Il n’utilise pas de descriptions inutiles, mais son style fait qu’en peu de mots, on comprend de suite ce qu’il se passe, et où il nous embarque. J’apprécie énormément le fait qu’il nous évoque une affaire, une histoire, en prenant le problème dans sa globalité, et non uniquement sur le côté judiciaire. J’aime l’intelligence des personnages et des échanges. J’aime les rebondissements qui arrivent toujours quand on ne s’y attend pas, les notes d’humour qui nous font sourire, voire même rire. Eddie se veut un personnage solaire, positif, et engagé.

Le style est fluide, les chapitres courts donnent du rythme, tout comme une fiche de chaque membre du jury glissée de temps en temps au fil des pages, donnant encore plus au lecteur de quoi méditer. Les nombreux dialogues assurent une plongée sans retenue dans ce milieu trop peu souvent utilisé dans les thrillers. Les faits sont précis, clairs, et intrigants. Comme prouver l’innocence de quelqu’un quand toutes les (nombreuses) preuves mènent à lui ? Un casse-tête à l’échelle humaine, où seul Eddie Flynn est de taille à prendre le poids sur ses épaules.

En bref

Roman absolument génial, « Treize » est un coup de cœur puissant. Ce troisième opus des histoires d’Eddie Flynn, l’avocat de défense le plus génial de toute la planète (je suis très très réaliste croyez-moi !) est incroyable ! Que ce soit dans la recherche des accusations, des preuves, de l’enquête, des dommages collatéraux, des termes, des personnages, … et j’en passe ! Steve Cavanagh est pour moi un auteur à suivre, vraiment méconnu du grand public alors qu’il a une qualité d’écriture épatante ! C’est à chaque fois un plaisir phénoménal que de suivre ses histoires, de me plonger dans cette ambiance et de suivre Eddie Flynn au cours de ses pérégrinations dans le monde des avocats et de l’accusation. Son mental d’acier, sa générosité et son instinct en font un des avocats les plus efficaces et aussi les plus craints de la sphère juridique. Alors n’ayez pas peur. Vous n’allez pas juste vous plonger dans un plaidoyer au cœur d’une cour de justice. Il y a tellement plus à côté. L’auteur nous raconte une histoire de A à Z, n’évinçant aucun point, évoluant à tous les niveaux, nous laissant bouche bée pour plusieurs jours. Et autre avantage, vous pouvez aisément le lire sans avoir lu les précédents ! (« La défense » et « un coupable idéal ») Un roman à ne pas louper ! Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus !

Publicités