Bonjour tout le monde, voici le bilan lecture d’Octobre, Novembre et Décembre 2018. Par manque de temps, j’ai constamment repoussé le bilan lecture d’Octobre, et vu que le mois de Novembre a été assez vide niveau quantité de pages lues, j’ai préféré tout regrouper en un. Voici donc le bilan de trois mois de lecture, avec un livre audio en cours, neuf livres lus, un abandonné, et deux lectures en cours en fin de mois. C’est parti pour le bilan !

 

Ma lecture Audio en cours :

« Outlander Tome 2 : Le talisman » de Diana Gabaldon

le talisman audio.jpgComme pour le premier tome de cette saga incroyable, c’est Marie Bouvier qui nous lit les 952 pages du roman, soit un peu plus de 32 heures d’écoute. Passant actuellement beaucoup de temps sur la route, c’est une bonne compagnie. J’avance assez vite et comme pour le premier tome je trouve cette histoire addictive, grâce à la douce voix aux intonations multiples, qui nous la lit. Je prends encore une fois beaucoup de plaisir à l’écouter, me remémorant ma lecture ou des scènes de la série télé. Je vous en reparlerai en détail une fois l’écoute finie.

Mes deux lectures en cours à la fin du mois de Novembre :

Je ne suis pas partisante d’avoir plusieurs lectures en cours, pourtant j’arrive à alterner facilement entre la liseuse et le papier. J’ai donc fait le choix depuis plusieurs mois d’avoir un livre sur liseuse entamé pour le soir en endormant les enfants, et enfin un livre papier quand j’ai accès à de la lumière sans déranger personne. Je suis donc actuellement plongée dans « Chimères » de Laurent Loison sur la liseuse, et « Qaanaaq » de Mo Malø en papier. Autant vous dire que je me régale !

« Chimères » de Laurent Loison

chimères

Des femmes torturées et violées abandonnées dans les forêts de l’hexagone, avec pour consigne de contacter la presse. Quel fil conducteur, quel point commun les relie ? Justine et Jéremy, deux jeunes journalistes que rien n’aurait pu réunir vont jouer aux apprentis détectives. Au fil des témoignages éprouvants des victimes, se dessine le contour cauchemardesque de l’âme du criminel.Mais l’arbre ne cache-t-il pas la forêt ?

 

 

« L’Unité Alphabet » de Jussi Adler Olsen

img_4884L’Unité Alphabet est le service psychiatrique d’un hôpital militaire où, pendant la Seconde Guerre mondiale, les médecins allemands infligeaient d’atroces traitements à leurs cobayes, pour la plupart des officiers SS blessés sur le front de l’Est.
Bryan, pilote de la RAF, y a survécu sous une identité allemande en simulant la folie. Trente ans ont passé mais, chaque jour, il revit ce cauchemar et repense à James, son ami et copilote, qu’il a abandonné à l’Unité Alphabet et qu’il n’a jamais retrouvé. En 1972, à l’occasion des jeux Olympiques de Munich, Bryan décide de repartir sur ses traces. Sans imaginer que sa quête va réveiller les démons d’un passé plus présent que jamais.

 

Le livre que j’ai abandonné :

« Le manufacturier » de Mattias Köping

le manufacturier

Malgré un style irréprochable et une intrigue prenante je n’ai pas pu aller jusqu’au bout. Les scènes paraissaient trop réelles et j’avais presque l’impression de suffoquer. Un roman à couper le souffle !

https://unbonlivrealire.wordpress.com/2018/12/02/le-manufacturier-de-mattias-koping/

 

 

 

Mes lectures d’Octobre :

« La coupure » de Fiona Barton

la coupureUne coupure de presse sur un le cadavre d’un bébé retrouvé. Trois femmes qui y réagissent de façon différente, laissant le lecteur s’imaginer le pire. Et puis, on découvre qu’elles ont des secrets, des non-dits depuis de nombreuses années. Les découvertes, aussi minimes soient-elles s’enchaînent et amènent à d’autres secrets, bien enfouis.

J’avais adoré « La veuve », j’ai tout autant aimé « La coupure ». J’aime la façon qu’a l’auteur de partir d’un fait divers, et d’en construire une trame incroyable tout autour. Elle met les femmes en avant, dévoilant alors leurs faiblesses et leurs forces, nous laissant les aimer ou les détester, la ligne entre les deux étant presque invisible.

Une très bonne lecture donc, une auteure à découvrir c’est sur ! J’adore !

https://unbonlivrealire.wordpress.com/2018/10/19/la-coupure-de-fiona-barton/

 

« Par omission » de Erin Kelly

par omissionMalgré une première moitié assez lente, mettant en place les personnages assez doucement, focalisant le lecteur avant tout sur un événement planétaire magnifique et indescriptible ( les éclipses ), l’histoire finit par décoller et ne nous laisse plus le choix que de suivre le mouvement, ne posant le livre que pour des besoins vitaux, tournant les pages sans souffler jusqu’à enfin savoir ce qu’il s’est vraiment passé ce jour-là.

La curiosité fait qu’on veut savoir qui ment vraiment, à quel sujet, et ce que chacun a à en dire. J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, surtout la seconde partie. La thématique a l’avantage d’être originale, mêlant habilement l’angoisse des mensonges et ce qui en découle.

Une belle découverte, une bonne lecture, et un livre que je recommande !

https://unbonlivrealire.wordpress.com/2018/11/06/par-omission-de-erin-kelly/

 

« Treize » de Steve Cavanagh

treizeRoman absolument génial, « Treize » est un coup de cœur puissant. Ce troisième opus des histoires d’Eddie Flynn, l’avocat de défense le plus génial de toute la planète (je suis très très réaliste croyez-moi !) est incroyable ! Que ce soit dans la recherche des accusations, des preuves, de l’enquête, des dommages collatéraux, des termes, des personnages, … et j’en passe ! Steve Cavanagh est pour moi un auteur à suivre, vraiment méconnu du grand public alors qu’il a une qualité d’écriture épatante ! C’est à chaque fois un plaisir phénoménal que de suivre ses histoires, de me plonger dans cette ambiance et de suivre Eddie Flynn au cours de ses pérégrinations dans le monde des avocats et de l’accusation. Son mental d’acier, sa générosité et son instinct en font un des avocats les plus efficaces et aussi les plus craints de la sphère juridique. Alors n’ayez pas peur. Vous n’allez pas juste vous plonger dans un plaidoyer au cœur d’une cour de justice. Il y a tellement plus à côté. L’auteur nous raconte une histoire de A à Z, n’évinçant aucun point, évoluant à tous les niveaux, nous laissant bouche bée pour plusieurs jours. Et autre avantage, vous pouvez aisément le lire sans avoir lu les précédents ! (« La défense » et « un coupable idéal ») Un roman à ne pas louper ! Laissez-vous tenter, vous ne serez pas déçus !

https://unbonlivrealire.wordpress.com/2018/11/12/treize-de-steve-cavanagh/

 

« D’écho en échos » de Jodi Taylor

d'écho en échosCe second tome des aventures de St Mary est dans la lignée du premier. Frais, agréable, prenant et extraordinaire. Cette saga est clairement devenue incontournable pour moi, ne loupant désormais aucune sortie de ces ouvrages, surtout quand on sait que de nombreux tomes sont encore à venir.

Je tiens aussi à mettre en avant la qualité de la couverture qui est absolument sublime, une magnifique livre objet ! Des histoires au cœur de l’Histoire, avec des personnages non seulement intéressants, mais aussi hyper attachants, positifs, intelligents, et j’en passe.

Vraiment une superbe saga, que je vous recommande pleinement !

https://unbonlivrealire.wordpress.com/2018/11/08/les-chroniques-de-st-mary-decho-en-echos-de-jodi-taylor/

 

Mes lectures d’Octobre :

« Le signal » de Maxime Chattam

le signalSur ce roman j’ai tout entendu , du très très bof à l’excellent. Je n’ai pas ressenti les même émotions que dans d’autres de ses romans, et pourtant j’ai quand même trouvé cette histoire vraiment excellente. La mise en place est longue à certains moments, mais c’est clairement un roman d’ambiance, et chaque pion a besoin d’être placé et justifié pour vous produire un final complètement fou, parti à 100 à l’heure, vous poussant à dévorer les dernières pages comme un avion avale les kilomètres.

La plume et le style sont toujours là, laissant la possibilité à l’auteur de jouer avec le lecteur comme un chat avec une souris. Nous ne sommes qu’un pion supplémentaire dans ce gigantesque terrain de jeu qu’est Mahingan Falls. Il nous balade, nous embarque, nous choque et nous attendrit, jouant avec nos nerfs avant de nous manger tout cru.

Cette ambiance noire et absolument terrifiante est vraisemblablement inspirée d’un autre auteur nord-américain, adepte de l’ambiance et des longueurs en tout genre. J’ai presque envie de dire qu’il a amélioré le concept ! J’ai vraiment adoré plonger dans cette petite ville tout à fait charmante au premier abord, mais cachant bien des secrets. Un conseil, tenez-vous éloignés des ombres…

https://unbonlivrealire.wordpress.com/2018/11/29/le-signal-de-maxime-chattam/

 

« Le rôle de la guêpe » de Colin Winnette

le role de la guepe

Je dirai que c’est un roman qui sort tellement de l’ordinaire qu’il vaut mieux être prévenu avant de commencer la lecture. Il tire sa force de son côté dérangeant, ambigu, peut-être trop pour moi. Par contre je suis certaine que certains d’entre vous l’adorerai, justement par sa différence et son originalité. C’est typiquement le genre de roman où ça passe ou ça casse. Pour moi, ça ne l’a pas fait, mais pour vous ?

https://unbonlivrealire.wordpress.com/2018/11/26/le-role-de-la-guepe-de-colin-winnette/

 

« Sinestra » d’Armelle Carbonel

sinestraÀ la lecture de ce roman, on ressent un tourbillon d’émotions. De la peur, de l’angoisse, de la curiosité et un sentiment étrange, comme celui d’un être coincé entre deux mondes, pouvant assister au pire sans rien pouvoir faire pour agir.
Les lieux sont effrayants et recèlent bien des secrets. Les personnages attachants et si fragiles vont devoir subir bien des horreurs, sans avoir la certitude de sortir vivants de cet enfer de douleurs, physiques ou morales.
L’ambiance est sombre, glauque et malsaine. On ressent la vie battre au cœur de la bâtisse. On l’entend respirer. On la voit penser et se métamorphoser, passer d’un abri sûr à un lieu à fuir.
Armelle nous plonge dans un dédale d’histoires toutes plus violentes et sombres les unes que les autres, laissant le lecteur baigner dans cet amas de peur ressenti par tous les personnages. L’atmosphère en devient presque irrespirable, limite suffocante.
Et elle va finir cette histoire par une touche de finesse, une fin éclatante, nous laissant sur le carreau à la lecture d’un tel dénouement. Une prouesse digne d’une nécromancienne.

Sinestra est magistral, de la première à la dernière ligne !

https://unbonlivrealire.wordpress.com/2018/12/05/sinestra-de-armelle-carbonel/

 

Mes lectures de Décembre :

« Qaanaaq » de Mo Malø

qaanaaqL’écriture ne laisse aucune possibilité au lecteur de s’échapper. Il nous embarque dans une histoire incroyable, au cœur d’une banquise cachant bien des secrets, et bien des dangers. La plume est superbe. On a vraiment l’impression d’y être, dans cet enfer blanc! C’est très immersif, et le fait de nous donner autant de renseignements sur la culture et les traditions inuits nous plonge au cœur d’un Groenland qu’on ne connait que trop peu, ainsi que tout ce qui découle de la volonté d’indépendance de ce pays au sol riche, envié par de nombreux êtres humains en quête de richesse au détriment de la nature.

Je ne suis pas grande lectrice de polars scandinaves, ces polars d’ambiance qui n’ont à mon sens pas assez d’action. Et pourtant ici, j’ai été vraiment séduite par l’ampleur de l’enquête, par les choix de l’auteur et par les scènes d’action qui sont suffisamment nombreuses pour que le lecteur ne s’ennuie pas, mais aussi assez espacées pour qu’on puisse savourer pleinement l’ambiance et l’énergie qui ressort des personnages et de la découverte d’un monde trop peu connu.

Une excellente lecture, que j’ai aimé savourer. Pressée de pouvoir lire la suite !

https://unbonlivrealire.wordpress.com/2018/12/14/qaanaaq-de-mo-malo/

 

« La vague » de Todd Strasser

la vague.jpeg

( retour à venir sur le blog début janvier )

Excellente lecture ! Très passionnant !

 

 

 

 

Publicités