Depuis deux mois environ ( oui on n’est pas à un jour près ) nous avons commencé l’aventure zéro déchet. Et puisque Rome ne s’est pas construite en un jour, la suppression des déchets d’une maison prend du temps aussi.
Je suis convaincue que si on cherche à en faire trop, trop vite, tout de suite, on finira par saturer, perdre les pédales et ne plus avancer.
Nous avons donc fait le choix de trouver des magasins vrac, de changer quelques trucs, et de surtout prendre des habitudes et des réflexes.

Je vais donc vous proposer de constater les petits changements, pièce par pièce 🙂

La cuisine

Les plus gros changements sont faits ici. Nous avons pris l’habitude d’aller faire un tour au magasin vrac à 5 min du Auchan. Alors oui, on habite en pleine cambrousse et on va faire nos courses 2 fois par mois. Ce n’est pas forcément l’idéal en vrac, mais on a fait le choix d’aller chez Biocoop pour l’instant.

Concernant l’alimentation, nous n’achetons plus de pâtes en sachet plastique. Nous les prenons soit à Biocoop ( coquillettes et penne semi complet => beaucoup plus nourrissantes, au final on utilise moins en quantité, ce n’est pas plus cher ), soit en boite en carton pour ceux qu’on ne trouve pas encore en vrac.
Pour le riz, c’est la même chose. On achetait des sachets, maintenant on le prend en vrac, et on en gâche moins car on sait quelle dose exacte il nous faut.
Pour les céréales de monsieur ( c’est lui le plus gros consommateur ), on est passés des céréales en carton et plastique de grande surface, à des céréales en vrac. Aussi chères au kilo, mais meilleures, plus variées, plus équilibrées, et surtout sans plastique !
Ce sont des habitudes que j’ai réussi à prendre, qui deviennent finalement des réflexes, car du coup je ne m’embête plus à chercher ces produits en magasin !
On tente aussi le marché pour les fruits et les légumes. Je n’ai pas encore trouvé de crémier qui vendait sans emballage !

Concernant l’hygiène, nous avons fini nos savons liquides que nous avions en stock pour passer à du savon à main, type savon de marseille, posé dans une coupelle. J’ai prévu de coudre des essuie tout lavables, pour limiter la consommation de papier. Maintenant, clairement, les vomis de chats, je vais continuer à les ramasser en essuie tout papier !
Le vinaigre blanc est devenu mon meilleur allié. Je n’achète plus de nettoyant multisurface, j’ai juste recyclé un pulvérisateur, rempli de vinaigre blanc, et je fais macérer des épluchures d’orange et de citron dedans. L’odeur d’agrumes est très agréable !

Pour la machine à laver, je finis actuellement les doses de lessive de grande surface que j’avais en stock. J’ai acheté des paillettes de savon de marseille et je compte bien faire ma propre lessive. Exit aussi l’anticalcaire qui coûte un bras, bonjour le vinaigre blanc. D’ailleurs, je l’achète en bonbonne de 5 litres maintenant. Encore moins de déchets !
J’ai aussi arrêté d’acheter des détachants, et j’ai déniché en magasin un détachant en savon dur.

On a arrêté de mettre automatiquement le surplus de viande avant cuisson en sachet congélation. On prend le réflexe des pyrex avec couvercles. Idem pour la charcuterie ouverte. Plus de sachets plastique, on met tout en récipient lavable.

Le salon / salle à manger

Globalement, ici, pas vraiment de changements.
On essaie de donner le réflexe aux enfants surtout de ne plus prendre d’essuie tout pour tout et rien. Un peu d’eau renversée ? Allez chercher un torchon !! Les mauvaises habitudes sont dures à perdre !
Concrètement, le plus réceptif c’est notre petit bout de 6 ans. Il nous propose de ne plus jeter les récipients en plastique et de les recycler en mettant autre chose dedans. Il a également compris que l’huile de palme c’était pas bien, et il fait attention au tri de la poubelle. C’est clairement le meilleur âge pour donner de nouvelles habitudes !

La salle de bain / les toilettes

Pour l’instant, concernant le petit coin, aucun réel changement. J’ai chopé quelques trucs et astuces pour nettoyer les toilettes, mais j’ai du mal à me départir de mon canard wc. Ça viendra, un petit pas à la fois.

Concernant la salle de bain, comme pour la cuisine, exit le savon à main en plastique, bonjour le savon dur type savon de Marseille.
Nous échangeons nos brosses à dent électriques usagées contre des brosses à dent en bambou. On a essayé une marque, on verra. J’ai vu qu’il existait plusieurs modèles différents. L’avantage, c’est qu’elle est compostable pour le manche, et recyclable pour les poils et la boîte.
J’ai récupéré des petits pots en verre, je vais faire des dentifrices maison, mais je cherche encore à savoir si chacun a son pot, ou un pot pour tout le monde. La dernière solution gène mon homme : il n’aime pas l’idée de tremper la brosse à dent dans un dentifrice après quelqu’un d’autre…Le tout est de trouver la solution qui convient à tout le monde.
J’ai toujours stocké beaucoup de produits, j’achetais les shampoings et gels douche en promotion ( oui, vous savez, les lots de 3 ou 5 ). Donc là nous finissons les stocks de gel douche et ensuite nous passerons au savon de marseille solide.
Pour le shampoing c’est une autre histoire. On s’y attellera une fois le gel douche mis en place.
Exit aussi la fleur de douche, j’ai fait un stock de gants en éponge.
Pour le démaquillage, je finis mes cotons démaquillants et je passerai aux lingettes éponge, faites maison par bibi ( vous pouvez d’ailleurs en trouver sur ma boutique Etsy !). J’ai également acheté de l’huile de coco et du beurre de karité. Deux crèmes naturelles qui font des miracles, réellement ! Je vous laisse le soin de vous renseigner dessus mais c’est incroyable la quantité de choses que vous pouvez faire avec !

Le jardin

Le compostage est devenu un mot d’ordre ! Le bac à compost est installé au bout du terrain, dans l’espace potager. On jette tous nos déchets alimentaires ( après passage des chiens bien sûr ! ) donc principalement les épluchures, les coquilles d’œufs, du pain trop dur, l’herbe coupée,… Bref, tout ce qu’on peut ramasser.

Le potager commence à produire un peu ! Je suis rassurée, moi qui n’ai pas du tout la main verte ! Mais clairement, l’an prochain nous aurons besoin de plus de place! On va réfléchir pour préparer la terre sur une plus grande surface cet automne. On a préparé quelques semis aussi, sous couverture sinon les oiseaux se font trop plaisir !

Avec le temps que nous avons eu en juin, pluie et soleil en alternance plusieurs fois par jour, autant vous dire que tout a vite poussé et c’est vraiment génial.

On pense également investir dans une serre pour l’an prochain, pour perdre moins de légumes à cause des oiseaux et des dégâts extérieurs.

Le garage

On a trié, beaucoup, énormément ! On a donné, trié, emmené au relais, mis des annonces. On a fait de la place, on s’est posé les bonnes questions pour éliminer ce qui ne nous sert pas, et on s’est senti beaucoup mieux ! Il y a encore de quoi faire, mais une chose à la fois 🙂

 

 

Alors ça peut ne pas paraître énorme, mais au final la démarche s’installe et surtout, on ne revient pas en arrière, on avance avec des bonnes bases et les enfants sont très réceptifs. On a quand même moins de gâchis sur certaines choses, et mine de rien nos poubelles sont un peu moins pleines.
Je referai un bilan à la rentrée de septembre.

Et vous, vous essayez aussi de moins jeter ?

Publicités