Auto-édition – Parution le 13 juillet 2019

Synopsis :

un alibi flou.jpgÉmeline Méris, jeune mannequin, disparaît brutalement.

Sexe, pouvoir, argent … Chacun de ces mobiles paraît alors envisageable.

Amis, famille, amants… Pas un seul de ses proches ne semble insoupçonnable.

Tous ont eu les moyens, l’opportunité mais surtout l’envie de se debarasser d’elle.

Tous ont, au moment des faits, un trou dans leur emploi du temps et un ALIBI FLOU.

 

 

Mon avis :

La sortie d’un nouveau roman de Gina Dimitri est quelque chose que j’attends avec beaucoup d’impatience. C’est une des premières auteures, notamment auto-éditée, que j’ai pu lire au démarrage de mon blog, il y a bientôt 3 ans, et depuis je fais en sorte de lire tous ses romans à leur sortie.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle a un style complètement détonnant, elle sort de la masse et propose des thrillers/romans noirs mettant en scène des personnages complètement loufoques, aux idées extravagantes et décalées, aux remarques acerbes et sarcastiques, complétant bien souvent leurs propos par des métaphores absurdes et originales. C’est ce cocktail complètement fou que j’aime, le tout parsemé d’une histoire vraiment tordue où tout peut arriver !

Ici, nous allons faire la rencontre d’un personnage très intelligent, ayant mis en place un procédé complexe permettant de trouver le meurtrier dans une affaire criminelle. Elle va donc mettre son programme dans la course pour trouver qui a tué Émeline Méris… Et de là vous verrez, il va arriver tout un tas de choses complètement imprévisibles au départ, nous emmener sur des pistes désordonnées et illusoires, tout en nous laissant miroiter qui est le vrai coupable. Pour cela, il faudra bien entendu attendre la fin du roman, mais je pense que bien plus que la découverte du meurtrier, ce qui est intéressant c’est la façon dont on arrive à la conclusion. Tout ici est fait pour embarquer le lecteur dans ce monde burlesque, sur une enquête apparemment insignifiante, et qui pourtant cache bien des secrets.

J’ai adoré retrouver le monde de Gina Dimitri, me replonger dans sa folie et la structuration très psychorigide de ses romans. C’est fun, c’est drôle et sombre à la fois. Il y a toujours ce petit passage écœurant, où aucun détail ne nous est épargné, celui qui va vous faire grimacer de dégoût et vous laissera une image affreuse pour ponctuer vos insomnies. Bien que plus vraisemblable que ses précédents romans, « Un alibi flou » garde la même recette et ne laisse aucune chance au lecteur, il l’embarque dans un tourbillon de folie et de démesure, ponctué de vulgarités et de métaphores ubuesques.

En bref :

« Un alibi flou » est le dernier né de Gina Dimitri ! Bien que plus vraisemblable que ses précédents, cela n’enlève en rien la dose de folie et d’originalité qui ont fait de Gina Dimitri une auteure dont je ne loupe aucune sortie !
Son personnage principal va ici tenter de résoudre une enquête grâce à un programme informatique qu’elle a créé. Et son enquête va emmener le lecteur dans son sillage, entre rire et stress, le tout savamment dosé autour d’une histoire entraînante. Une excellente lecture, un excellent moment passé.

N’hésitez pas à découvrir l’univers unique de Gina Dimitri à travers ses romans délirants et addictifs ! Bonne lecture !

Publicités