« Hier ou jamais – Les Chroniques de St Mary Tome 5 » de Jodi Taylor

Éditions HC – Parution le 20 février 2020 – 331 pages

Synopsis :

hier ou jamaisÀ l’institut St Mary, les historiens n’étudient pas seulement le passé, ils le visitent.

La jeune historienne docteur Madeleine Maxwell et son équipe ont finalement récupéré de leurs blessures et la vie reprend tranquillement son cours à l’institut… jusqu’aux prochaines catastrophes.
Prise au piège dans le grand incendie de Londres, puis piégée aux Thermopyles, Max doit lutter pour remettre l’Histoire sur les rails. Et éviter de voir le monde occidental bouleversé.
Mais il va d’abord falloir passer la  » fête de St Mary « , qui promet de très mal finir pour tout le monde.
Une seule chose est certaine, rien n’est jamais  » tranquille  » à St Mary !

 

Mon avis :

Une de mes sagas chouchous !! Je ne me lasse pas, ni de Max, ni de l’histoire. C’est drôle, décalé, historique, émouvant, original, passionnant, envoûtant, et j’en passe ! Ce cinquième tome m’a beaucoup fait penser aux premiers. Il revient sur des bases moins folles concernant le voyage dans le temps, on retrouve nos personnages chéris, on les voit se faire avoir, se faire prendre au jeu, envoyer tout valser, s’engager, avoir peur, se sentir déroutés, en danger, malmenés. Bref, ce cinquième tome est incontestablement un de mes préférés !

Les Chroniques de St Mary, c’est l’histoire d’un institut, mais pas n’importe lequel ! L’institut St Mary est composé d’historiens, tous plus maladroits les uns que les autres, attirant indéniablement le danger, peu importe leur situation. Ce sont ces historiens, accompagnés d’une équipe technique pour sauver les pots cassés, qui voyagent dans le passé grâce à des capsules temporelles, afin de s’assurer que tout s’est bien passé comme tout le monde l’a toujours cru. Sauf que, même s’ils arrivent à la bonne période, au bon moment, sur une exploration jugée facile, il se passe TOUJOURS, et je dis bien TOUJOURS un truc imprévu, quelque chose qui va compliquer la tâche, qui va les mettre en danger, risquer de modifier la faille temporelle, inquiéter tout le monde, le tout en une seule fois!

Les Chroniques de St Mary c’est surtout Max. Madeleine Maxwell. J’ai eu un coup de cœur pour ce personnage. Elle est petite, rousse, avec quelques kilos en trop ( tout moi :D) , elle a du caractère, elle sait ce qu’elle veut ( encore tout moi 😀 ) et elle sait comment y arriver. Elle utilise l’humour, l’autodérision, l’amour, l’amitié ( décidément, elle me ressemble beaucoup ! ). En fait je me retrouve beaucoup en elle, que ce soit en ses réflexions, son humour, sa façon de gérer les choses, ses choix, …

Ce cinquième tome commence assez calmement avec la restauration de St Mary ( il faut lire les tomes précédents bien entendu ). Mais rassurez vous, tout part en cacahuète assez rapidement. Entre le fantôme de l’institut, les Thermopyles ( comprenez les guerres de l’antiquité ), l’incendie de Londres du XVIIème siècle, et la journée portes ouvertes à l’institut qui est bien plus dangereuse que de rouler à trottinette sur l’autoroute ( pour dire ! ), ce cinquième tome nous propose de nombreux rebondissements, des voyages historiques à couper le souffler, une évolution des personnages plus qu’addictive, un certain goût pour la vengeance, et une bonne dose de sarcasme, le tout en essayant de ne pas changer la ligne temporelle.

Comme à mon habitude, j’ai plongé dans cette histoire. J’ai été happée, je suis de suite retombée dans cette spirale infernale qu’ont tous les lecteurs des Chroniques de St Mary : la lecture addictive à travers le temps et l’espace ( comprenez que j’emmenais mon bouquin dans toutes les pièces de la maison, et ce peu importe l’heure ! ). Une fois le nez dedans, on ne le lâche pas. C’est un aussitôt eu, aussitôt lu ! La plume et le style de l’auteure en font une saga inlâchable ! Elle nous rend accro à l’histoire, aux personnages, à ce qui leur arrive, à ce qui peut leur arriver, et pour les avoir tous lus, je vous assure qu’on sait qu’elle est capable de tout ! Ça me met dans un état de stress incroyable à chaque fois qu’il arrive un truc pas prévu à Max !

En bref, ce cinquième tome est à la hauteur des précédents, si ce n’est plus. Elle a repris les meilleurs choses tentées dans les précédents, et elle en a fait un roman explosif, intense et drôle. Ce tome 5 pourrait se lire seul, sans découvrir St Mary à travers les quatre premiers romans, mais ce serait vraiment ( mais vraiment !! ) dommage. L’évolution des personnages est vraiment très importante ! Et vous en apprécierez d’autant plus tous les petits clins d’œil laissés au fil des pages.

Les Chroniques de St Mary c’est une saga coup de cœur, une série de romans qui dépote, qui vous embarque au cœur de l’Histoire, qui vous montre à quel point l’amitié peut vous sauver de bien des situations, et que traverser le fil du temps sans le modifier n’est pas si aisé que cela peut paraître. J’attends avec impatience le prochain tome ( sortie prévue cet automne !! ) !!

Une réflexion sur “« Hier ou jamais – Les Chroniques de St Mary Tome 5 » de Jodi Taylor

  1. Pingback: Bilan Lecture Janvier et Février 2020 | Un bon livre à lire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s