« La mémoire du temps » de Frank Leduc

Éditions Nouveaux Auteurs 2 – Parution le 28 Mai 2020 – 369 pages

Synopsis :

Et si votre subconscient vous jouait des tours ?
Un thriller surprenant sur la force de la mémoire et la transmission des secrets.
Gagnant grand Prix Femme Actuelle 2018.

Alice est une brillante critique gastronomique parisienne, mariée à un écrivain célèbre et mère de famille épanouie, à qui tout semble sourire. Jusqu’au jour où, sans raison apparente, son corps commence à montrer des stigmates d’automutilation. Des marques progressives, apparaissant principalement durant son sommeil et allant jusqu’à des brûlures très importantes, qu’aucun médecin, psychiatre ou marabout ne semble pouvoir arrêter.
Lors d’une première séance de psychanalyse sous hypnose avec le professeur François Strootman, neuropsychiatre et sommité internationale aux méthodes parfois expéditives, Alice est victime d’un effroyable cauchemar : elle semble revivre le calvaire d’une adolescente allemande, Lisa, disparue dans des conditions étranges 80 ans plus tôt, dans une Allemagne sur le point de basculer dans la Seconde Guerre mondiale.
Qui est cette mystérieuse Lisa ? Alice n’en a aucune idée. Personne dans sa généalogie où ses souvenirs ne correspond à cette description. Alors, est-elle réelle ou imaginaire ? Quel secret la mémoire d’Alice lui cache-t-elle? Pourquoi son subconcient deviendrait-il hostile ?
C’est le point de départ d’une intrigue hors du commun, où les deux personnages verront basculer à de nombreuses reprises l’édifice de leurs certitudes !

Mon avis :

Frank Leduc a été pour moi une des plus belles découvertes dans le thriller français et il confirme sa place avec ce troisième roman, « La mémoire du temps » qui est, comme les deux précédents, un one-shot. Il a une douceur dans l’écriture et une sensibilité qu’on ne retrouve que chez très peu d’autres. J’adore !!

La mémoire du temps nous emmène entre deux époques :
Tout d’abord, nous rencontrons Alice, jeune femme critique gastronomique, a de gros problèmes de santé. Son corps entier se recouvre de brûlures et de cloques. Elle ne comprend pas et aucun médecin ne trouve d’explication. Jusqu’à sa rencontre avec le docteur Strootman, qui va déceler chez elle quelque chose que ses confrères n’avaient pas vu.
Nous voguons également en Allemagne, juste avant la seconde guerre mondiale. Hitler monte en puissance, et ses soutiens sont de plus en plus nombreux et puissants. Lisa, une jeune adolescente, est tyrannisée par son père et va devoir faire des choix difficiles.

Vous le savez surement maintenant, la seconde guerre mondiale est une période historique que j’aime particulièrement. J’aime voir comment cette période peut servir à un roman. Ici, ce sont plutôt les mœurs de l’époque et l’évolution technique qui vont réellement servir à l’histoire. J’ai découvert à travers ces pages une histoire que je ne connaissais pas réellement : celle du LZ 129 Hindenburg ! Et quel plaisir ! Quel engouement pour cette histoire !! L’auteur réussit à nous faire prendre conscience de la complexité de ce vol au-dessus de l’Atlantique à l’intérieur d’un dirigeable et nous faire vivre de l’intérieur une des plus grandes catastrophe aérienne du siècle dernier.

Mais lire un roman de Frank Leduc c’est aussi savoir qu’il va nous mener dans une histoire incroyable, tout en gardant la finesse et la sensibilité qu’on lui connait déjà. Il a une façon bien à lui de raconter l’Histoire, celle avec un grand H, et bien souvent, il met en avant la Femme, celle avec un grand F. Et cette manière de raconter, de leur donner de la force, du caractère, tout en gardant de la sensibilité et de la féminité, je ne pensais pas le trouver un jour, et encore moins dans un roman écrit par un homme. Je ne suis pas féministe du tout, mais le regard qu’il porte sur la gente féminine est doux et agréable. Il sait mettre en avant les caractères sans extrapoler, sans rendre tout ça trop mou, et surtout sans perdre l’intérêt du lecteur.

Cette histoire m’a passionnée. Je voulais connaître le lien exact entre les deux femmes, comprendre ce qui leur arrivait, pourquoi, et comment. Dans ce roman, il nous emmène à bord d’un ballon dirigeable, l’un des plus grands de l’histoire, mais aussi dans les méandres du cerveau humain. La mémoire est quelque chose d’exceptionnel et il va utiliser cet outil pour permettre au lecteur un lien impossible. Il va nous montrer la complexité du cerveau humain et comment nous nous construisons.

J’ai aimé cette histoire, j’ai adhéré aux personnages auxquels je me suis attachée. J’ai eu envie d’en savoir plus, de ne plus les lâcher, de les suivre encore longtemps. La lecture est fluide, claire et limpide. Il sait garder le suspense, jusqu’au dénouement qui clos parfaitement l’histoire. Le but ici n’est pas de lire un livre haletant, où notre héros court partout, et où les révélations s’enchaînent. Non ! On est dans quelque chose de plus doux, qui mise d’avantage sur l’histoire, les personnages, les relations et la complexité du cerveau, que sur des scènes d’actions les unes à la suite des autres.

Lire un roman de Frank Leduc c’est pour moi un plaisir immense à chaque fois, et il a encore une fois relevé le défi haut la main. Une magnifique histoire racontée par des mains de maître !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s