Bilan Lecture Juin/Juillet 2021

Alors suite au bilan de Mai où je me sentais plutôt fière de mon résultat avec mes 7 livres lus en un mois, c’est plutôt blasée que je viens vous parler de mon bilan de Juin et Juillet. Déjà, pour avoir réuni deux mois en un seul article, c’est que ça ne sent pas bon. Et en effet… 3 livres lus en Juin, un seul en Juillet…. Misère ! J’avoue ne pas avoir été très présente non plus ( quelques soucis perso et des changements bien venus m’ont fait perdre notion du temps ) mais je me rattrape un peu avec le mois d’Août, qui vous le verrez, est meilleur que ces deux là réunis. ( oui, c’était pas très difficile 😅 ).

Voici donc mon (petit) bilan de ce début de l’été (pas très folichon… comme la météo !)

« Rei Killer » de Laurent Philipparie

Bien que construit de manière classique, comme tous les bons polars du genre, l’histoire du « Reikiller » est plutôt atypique. La thématique, en plus d’être originale, est aussi assez spéciale et occupe une bonne partie de l’histoire. Ce qui devient problématique si, comme moi, vous n’êtes pas adepte du Reiki, un genre de pratique énergétique. Alors soit, vous me direz, pas besoin d’être fan de cet art japonais pour accrocher à un polar. J’admets. Mais ( oui il faut un mais ! ), la thématique prenant ici une place très importante car j’irai presque jusqu’à dire que toute l’histoire est au final centralisé sur la maladie de la petite Luna, quand ça passe pas, ça complique les choses…

Néanmoins, le style est vraiment très bon. La mise en avant des personnages ( quoique à mon goût trop nombreux) est bien passée. J’ai quand même eu du mal à m’attacher à eux. L’histoire est rythmée, les descriptions sont suffisantes, tout paraît vraisemblable et le métier de l’auteur n’y est à mon avis pas pour rien. L’ambiance est glaciale, et même glauque lors des découvertes macabres. La deuxième moitié est à mon sens plus captivante que le début et le fait que l’action s’active enfin en est certainement la raison. 

En bref, c’est un roman qui se lit très bien, qui garde une ligne de qualité tout au long de l’histoire, et même si la thématique ne m’a pas emballé plus que ça, ce que l’auteur a à nous raconter reste captivant et prenant. C’est bien écrit, c’est logique et intéressant. Un roman à découvrir !

Ma chronique complète ici : https://unbonlivrealire.wordpress.com/2021/06/14/reikiller-de-laurent-philipparie/

« Rue du Rendez-Vous » de Solène Bakowski

Solène Bakowski fait partie de ces auteurs dont je ne peux plus me passer. Dès que son nouveau roman sort, je me jette dessus. C’est plus fort que moi. Je sais pertinemment qu’elle va savoir me transporter, m’emporter, m’embarquer, m’emmener et m’emballer. Elle va me faire rire, pleurer, soupirer, saigner, souffrir, et aimer. Lire un roman de Solène Bakowski c’est se plonger dans un tourbillon d’émotions à vous en faire perdre la tête, et « Rue du Rendez-vous », bien que dans un registre plus lumineux que ses précédents romans, ne fait pas exception à la règle. 

On s’y croirait, dans cette boutique, dans cette rue. On s’y verrait, avec Marcel et Alice, à écouter l’eau tomber et l’orage gronder. On s’imaginerait les écouter parler de leur passé. Et mieux, on a envie d’y être. On veut les rencontrer, les aimer, les écouter. Solène a une sensibilité incroyable, qu’elle arrive à transmettre à ses personnages et ses lecteurs, au point de réussir à nous les faire aimer, encore et toujours plus, au point de s’y croire, et de ressentir toute une flopée d’émotions. 

« Rue du Rendez-vous » c’est avant tout une belle rencontre, et deux belles histoires. Celle de Marcel qui touche à son but, et celle d’Alice, qui ne fait que commencer, le tout avec une touche de noirceur savamment dosée, touchante et persuasive. C’est du grand art, mes chers amis, du grand art que nous livre ici Solène Bakowski. Elle ne fait que confirmer sa place importante au sein de notre belle littérature française. 

À ne surtout pas manquer !!!!

Ma chronique complète ici : https://unbonlivrealire.wordpress.com/2021/07/21/rue-du-rendez-vous-de-solene-bakowski/

« Ranma 1/2 tome 2 » de Rumiko Takahashi

Bien sympa ce second opus de l’histoire légendaire de Ranma ! Alors bien que j’ai déjà eu une impression de redondance, ce second tome a été un bon divertissement ! J’ai apprécié retrouver les personnages, et bien que j’ai connu et aimé la série télévisée de mon époque, je prend plaisir à redécouvrir toutes les aventures de notre jeune garçon / fille et de son panda…

Pour les nostalgiques, c’est très plaisant de se plonger dans ces pages. J’aime beaucoup le fait de retrouver un univers avec lequel j’ai grandi, et qui, en manga, n’a pas pris une ride !

Alors n’hésitez pas, et tentez vous aussi de rajeunir de quelques années et de replonger dans vos souvenirs d’antan en ouvrant les pages de Ranma 1/2 !!

Ma chronique complète ici : https://unbonlivrealire.wordpress.com/2021/08/22/ranma-1-2-tome-2-de-rumiko-takahashi/

« Sens interdits » de Jacques Saussey

Du Saussey, habillé de noir et coiffé d’un humour déplacé. C’est avec le personnage récurrent d’un autre auteur que Jacques Saussey nous a concocté son « Sens interdit(s) ». Luc Mandoline, l’embaumeur, thanatopracteur de métier, se retrouve à devoir endosser le rôle de médecin légiste sur une enquête de meurtre d’enfants. Et puis, la curiosité aura raison de lui, et il finira par nous entrainer dans son sillage, remontant la piste du tueur…

Vous le savez, Jacques Saussey fait partie de mes chouchous. C’est pour moi une valeur sûre du polar/ thriller français, et avec ce roman, même s’il reprend un personnage plutôt original et à des lieux de Daniel Magne et Lisa Heslin, ( quoique croiser les deux aurait été vraiment sympa ^^), il nous propose une histoire condensée, noire et en dehors de sa zone de confort. C’est pour moi un pari réussi, et même si mon aversion pour Luc Mandoline, le personnage principal, s’est fait ressentir tout le long de la lecture, ça passait quand même plutôt bien.

Un roman qui se lit bien, une intrigue bien ficelée, des personnages originaux, et surtout un style inimitable. Une plume fine et incisive à souhait. Du grand Saussey, comme à son habitude !

Ma chronique complète ici : https://unbonlivrealire.wordpress.com/2021/08/31/sens-interdits-de-jacques-saussey/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s