« Le dernier message » de Nicolas Beuglet

XO Éditions – Parution en Septembre 2020 – 416 pages

Synopsis :

Voulez-vous vraiment connaître la vérité ? Le dernier message pourrait vous plonger dans des abysses d’angoisse et de folie… Après le succès du Cri, de Complot et de L’île du diable, plongez dans le nouveau roman de Nicolas Beuglet et découvrez l’inspectrice écossaise Grace Campbell, aux prises avec le pire de ce que la science peut promettre… 

Île d’Iona, à l’ouest de l’Écosse. Des plaines d’herbes brunes parsemées de roches noires. Et au bout du  » Chemin des morts « , la silhouette grise du monastère. Un pensionnaire vient d’y être retrouvé assassiné, son corps étrangement mutilé. C’est l’inspectrice écossaise Grace Campbell qui est chargée de l’enquête. Après un an de mise à l’écart, elle joue sa carrière. De la victime, les moines ne connaissent que le nom, Anton. Tous savent, en revanche, qu’il possédait un cabinet de travail secret aménagé dans les murs. Que cherchait Anton ? Pourquoi l’avoir éliminé avec une telle sauvagerie ? Alors qu’elle tente encore de retrouver confiance en elle, Grace ignore que la résolution d’une des énigmes les plus vertigineuses de l’humanité repose tout entière sur ses épaules…

Mon avis :

Je découvre Nicolas Beuglet avec « Le dernier message » qui n’est autre que son quatrième roman. Bon par contre, je les achète automatiquement tous à leur sortie, depuis des années, mais sans oser m’y pencher réellement. Ayant l’envie de me caser son tout dernier roman « Le passager sans visage » dans une des catégories du Black November ( challenge créé et relancé chaque année par Séverine de IlEstBienCeLivre ), je me suis dit qu’il était temps de découvrir sa plume et son style, et j’avoue avoir été un peu déçue et ne pas comprendre l’engouement si incroyable qu’on lui apporte… Alors je n’ai peut-être pas commencé par son meilleur, mais en voici néanmoins mon avis .

Vous le savez, faire un retour négatif ou mitigé n’a jamais été une partie de plaisir pour moi, je vais donc tenter de ne pas m’étaler, tout en justifiant mon ressenti quand même. Pour moi, soyons honnêtes, c’est la fin qui sauve le livre, ou plutôt la thématique abordée, qui me plait beaucoup. Le reste oscille à mon sens entre invraisemblance et antipathie.Je m’explique…

Commençons par les personnages. Grace Campbell, doux nom relativement mal choisi pour une inspectrice un peu rondouillette. À la rigueur, passons. En plus d’avoir un nom lui collant visiblement à la peau, l’auteur lui fait réaliser des actions complètement sorties de la réalité. Elle s’éparpille beaucoup, n’est pas cohérente. Je ne comprends pas qu’elle puisse enlever ses chaussures et ses chaussettes pour se réchauffer les pieds devant la cheminée, pendant une enquête dans un hôtel. Et ce n’est là qu’un exemple parmi d’autre. Pour moi, en plus de ne pas avoir attiré ma sympathie, je l’ai trouvé étrange, principalement sur son changement d’attitude. Elle ne fait confiance en personne, mais elle confie les clefs de son appart au premier venu. Elle confie sa propre vie à une nana qu’elle n’avait jamais vu avant. Sans parler du développement de sentiments complètement improbables. C’est trop tiré par les cheveux, trop cafouillis pour moi. Et je ne parle que d’elle, mais les autres protagonistes m’ont paru complètement sortis de la réalité.

L’intrigue est à la hauteur des personnages. Complètement tirée par les cheveux. Alors quand même, parce que quand j’aime je le dis, pour moi la fin ( mais vraiment la toute fin, la conclusion générale, le but ultime de l’enquête ) est non seulement réussie, mais en plus dans quelque chose que je n’attendais pas, et sur une thématique qui m’attire beaucoup. C’est vraiment dommage qu’il ne prenne pas le temps de la développer plus que ça dans le roman. Elle tombe comme un cheveu dans la soupe, sans trop savoir ce qu’elle fait là, même si elle est la bienvenue. Mais par contre, la thématique ( et surtout la théorie avancée ) m’a vraiment beaucoup plu, et elle a, pour moi, sauvé mon avis sur le roman. L’utiliser plus en profondeur aurait été agréable. Mais il a soulevé quelque chose qui me plait et je pense creuser un peu en me documentant un peu plus.

Le style n’est pas mauvais, l’histoire suit un fil conducteur, sans grandes variations. On suit un fil rouge qui nous emmène d’un point A à un point B. Pas d’autre point de vue, le chapitre suivant reprend là où se finissait celui qui le précède. C’est une narration très linéaire, avec certes de l’action, mais pour au final nous laisser avec des pistes inutiles. Et c’est bien dommage ! Les idées sont excellentes mais je trouve ça un peu cafouillis, et pas assez creusées. La fin paraît presque sortie du chapeau du magicien, après tout un tas de mouvements inutiles de ses mains. Sans quoi, les nombreux rebondissements et les chapitres courts donnent un rythme intéressant et les pages se tournent très facilement.

Mon sentiment général est vraiment mitigé. Je n’ai pas aimé Grace mais j’aimerais savoir ce qu’elle cache de si lourd comme secret pour devoir l’enfermer derrière une porte blindée. Démarrer l’intrigue en Écosse était une excellente idée, mais les paysages ne sont pas du tout mis en valeur… Dommage ! L’intrigue finale était bonne et j’espère qu’il rebondira dessus pour le prochain. Et bien que cafouillis, l’histoire est intrigante et rythmée. C’est donc un peu mi-figue mi-raisin que je clôture cette lecture. Mais l’envie de lire la suite est quand même présente. Je ne rendrai pas les armes avant d’en avoir lu au moins un autre !

Je rappelle que cet avis est complètement personnel, et que je conçois que de nombreux lecteurs aiment ces romans. J’espère prendre plus de plaisir lors d’une prochaine lecture de cet auteur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s