Sorties de Janvier 2022

Commençons l’année avec une quinzaine de romans sélectionnés pour cette rentrée littéraire hivernale. Certains me tentent vraiment beaucoup ( beaucoup beaucoup beaucoup ). Il faut dire que le mois de décembre a été plutôt vide en sorties de romans, mis à part les romances de Noël. Je suis donc pressée de pouvoir retourner fouiller les nouveautés en librairie.

La liste ( non exhaustive) des romans que j’ai repéré, c’est juste en dessous 🙂

Et vous ? Vous en avez vu qui vous plaisaient ?

05/01 : « La chronique des Bridgerton Tome 9 » de Julia Quinn

Du mariage d’Edmund Bridgerton et de Violet Ledger sont nés huit enfants, héros de la Chronique des Bridgerton. Mais que sont devenus Daphné, Anthony, Benedict, Colin, Éloïse, Francesca, Gregory et Hyacinthe ? Des années plus tard, les mariages et les naissances ont apporté leurs lots de doutes et de bonheurs. La famille s’est agrandie et, sous le regard serein et bienveillant de lady Violet, la dynastie Bridgerton se retrouve pour une dernière fois.Vous souvenez-vous de lady Whistledown, dont les chroniques alimentaient les ragots du Tout-Londres ? Pour notre plus grand plaisir, elle a repris sa plume acerbe et drôle, et nous narre la saison de deux délicieuses débutantes.

05/01 : « Austral » de Paul Mc Cauley

Fin du XXIe siècle. Suite aux ravages causés par le réchauffement climatique, la péninsule Antarctique héberge désormais les populations survivantes. Un groupe d’activistes a génétiquement modifié l’écosystème afin de survivre, avant de faire de même pour ses propres enfants.

Austral Morales Ferrado est une husky : une personne modifiée pour s’adapter au climat impitoyable du pôle Sud, redoutée et méprisée par la majeure partie de la population. Elle a été détenue, puis surveillante d’un camp de travail, avant de frayer avec un criminel. À présent, par désespoir, elle vient de commettre l’enlèvement politique du siècle.

Mais, avant de pouvoir récupérer la moindre rançon et espérer entamer une nouvelle vie ailleurs, il lui faut fuir un gang de criminels visant lui aussi l’adolescente qu’elle a prise en otage.

Mêlant le récit de la fuite d’Austral et l’histoire mouvementée de sa famille et de son rôle dans la colonisation de l’Antarctique, ce roman décrit de manière saisissante un nouveau monde issu du changement climatique et façonné par les trahisons et les erreurs du passé.

05/01 : « Le lac de nulle part » de Pete Fromm

Cela fait bientôt deux ans que Trig et Al, frère et sœur jumeaux, n’ont plus de contact avec leur père. Et voilà qu’il réapparaît dans leur vie et réclame « une dernière aventure » : un mois à sillonner ensemble en canoë les lacs du Canada. À la fois excités à l’idée de retrouver la complicité de leur enfance et intrigués par ces retrouvailles soudaines, les jumeaux acceptent le défi de partir au milieu de nulle part. Mais dès leur arrivée, quelque chose ne tourne pas rond, les tensions s’installent. Contrairement à ses habitudes, leur père paraît mal préparé à l’expédition, qui s’annonce pourtant périlleuse par ce mois de novembre froid et venteux. Tous les trois devront naviguer avec la plus grande prudence entre leurs souvenirs et la réalité qui semble de plus en plus leur échapper.

05/01 : « N’avoues jamais » de Lisa Gardner

Un homme est abattu de trois coups de feu à son domicile. Lorsque la police arrive sur place, elle trouve sa femme, Evie, enceinte de cinq mois, l’arme à la main.
Celle-ci n’est pas une inconnue pour l’enquêtrice D.D. Warren. Accusée d’avoir tué son propre père d’un coup de fusil alors qu’elle était âgée de seize ans, elle a finalement été innocentée, la justice ayant conclu à un accident. 
Simple coïncidence ? Evie est-elle coupable ou victime de son passé ?
Maître en matière de suspense psychologique, Lisa Gardner signe un de ses thrillers les plus ambitieux sur la famille et ses inavouables secrets.

05/01 : « Respire » de Niko Tackian

SI LE PARADIS EST UNE ÎLE, L’ENFER AUSSI.

Le sable très blanc, l’océan turquoise. Voici ce que découvre Yohan à son réveil. Un endroit paradisiaque où il va entamer une nouvelle vie. Avoir une deuxième chance d’être heureux. Pour arriver sur cette île inconnue, il a signé avec une mystérieuse société qui promettait de le faire disparaître et d’effacer toute trace de son passé.
Les premiers jours, Yohan savoure son insouciance retrouvée.Même si peu à peu, un sentiment d’étrangeté le gagne. L’île héberge une dizaine d’habitants plus énigmatiques les uns que les autres. Pourtant les maisons abandonnées, les échoppes désertes dans les rues balayées par le vent, laissent penser qu’un jour ils ont été bien plus nombreux. Où sont passés les autres ?

Yohan veut comprendre. Mais jamais il n’aurait dû chercher à voir l’envers du décor. Car c’est bien connu, la connaissance fait voler en éclats le Paradis…

05/01 : « La guerre solaire » de A.G. Riddle

Dans un monde décimé par le froid, les survivants mènent un ultime combat…

Après le Long Hiver, Emma Matthews et James Sinclair espéraient pouvoir recommencer une existence presque normale dans le Camp Sept. Mais lorsque la NASA découvre que plusieurs astéroïdes ont quitté la ceinture de Kuiper pour filer droit vers la Terre, il faut reprendre les armes.

Avec son équipe, James se prépare à livrer bataille au sol et dans l’espace. Tandis que la guerre éclate, Emma et James luttent pied à pied pour préserver ceux qu’ils aiment. Dans les ténèbres glacées qui s’abattent, de nouvelles alliances se forgent et le duo doit affronter sans cesse des dangers imprévisibles.

James découvre alors la clé de ce qui pourrait bien représenter la survie des siens. Mais les risques sont immenses, les ennemis partout. Son pari insensé va changer à jamais le destin de l’humanité…

06/01 : « Reine Rouge » de Juan Gòmez-Jurado

Antonia Scott est spéciale. Très spéciale. 
Elle n’est ni flic ni criminologue. Elle n’a jamais porté d’arme ni d’insigne, et pourtant, elle a résolu des dizaines d’affaires criminelles. 
Avant de tout arrêter. Depuis un tragique accident, Antonia se terre dans un appartement vide et n’aspire qu’à une chose : qu’on lui fiche la paix. 
C’était compter sans l’inspecteur Jon Gutiérrez. Missionné pour lui faire reprendre du service, il parvient à la convaincre d’étudier un dernier dossier, celui d’un assassin sans scrupule qui s’en prend aux héritiers des plus grandes fortunes d’Espagne. Sa particularité ? L’homme ne semble motivé ni par l’appât du gain, ni par le plaisir de tuer. 
Un cas complexe auquel la police madrilène n’entend rien. 
En un mot, le terrain de jeu favori d’Antonia Scott. 

12/01 : « Lui et moi » de Alice Feeney

Il y a toujours deux versions d’une même histoire…

Anna Andrews s’était juré de ne plus jamais remettre les pieds à Blackdown, ce village où elle a grandi et vécu un cauchemar qu’elle n’est pas près d’oublier. Pourtant, c’est précisément à Blackdown qu’on retrouve une femme sauvagement assassinée. Anna, correspondante pour la BBC, n’a d’autre choix que se rendre sur place pour couvrir l’affaire.

Elle est sous le choc en découvrant l’identité de la victime : il s’agit d’une de ses amies d’adolescence. L’inspecteur en charge de l’affaire, Jack Harper, connaît bien la victime, lui aussi, il est même le dernier à l’avoir vue en vie. Jack et Anna vont passer quelques nuits blanches à Blackdown. D’autant plus que le tueur ne s’arrête pas en si bon chemin : les meurtres se multiplient et Anna pourrait bien être la prochaine sur la liste…

12/01 : « Les disparus des Argonnes » de Julie Peyr

13 février 1981. Un soir de permission, Gilles, un jeune appelé, disparaît mystérieusement au bord d’une nationale morne et glacée des Argonnes. Du côté des autorités, personne ne prend cette disparition au sérieux. Ni la police qui refuse de lancer une enquête. Ni l’armée qui le déclare déserteur, un de plus parmi les six mille qu’on dénombre chaque année. Jocelyne refuse d’y croire. Elle connaît son fils. Jamais il ne fuguerait à trois mois de la quille, alors que sa fiancée adorée attend un enfant de lui. À mesure que les jours défilent et qu’on commence à craindre le pire, vient s’ajouter à la détresse de cette famille l’humiliation de se sentir inaudible et désavouée par les institutions. Les laisserait-on tomber si c’était le fils d’un ministre et non d’un ouvrier ? Quelques mois plus tard, un autre jeune homme manque à l’appel… S’inspirant d’une affaire non résolue qui défraya la chronique, Julie Peyr signe avec Les Disparus des Argonnes une subtile fresque sociale et un grand roman d’atmosphère.

13/01 : « Par la forêt » de Laura Alcoba

« Dès notre premier rendez-vous au Bûcheron, Flavia m’a parlé de la mère que Griselda a été pour elle, durant toutes ces années. Présente, aimante. Très aimante. Elle m’a regardée dans les yeux en prononçant ces mots. Pour s’assurer que j’avais bien entendu, pour me faire savoir qu’elle ne disait pas ces mots à la légère. “ Aimante, vraiment.” » Griselda était la mère de trois enfants, deux garçons et une fille. Un jour d’hiver, au milieu des années 80, alors qu’elle était exilée en France, elle a noyé ses deux garçons dans la baignoire. 

Plus de trente ans après les faits, la narratrice retrouve les survivants de ce drame familial. Sans dissiper le mystère du geste de Griselda, elle enquête pour tenter d’approcher l’inconcevable. Et d’entrevoir, au fond de la nuit, autour de la figure lumineuse de Flavia, le pari de l’amour et de la vie.

13/01 : « La médium » de J.P. Smith

Kit Capriol a perdu son mari dans les attentats du 11-Septembre à New York. Leur fille Zoey est née neuf mois après le drame.
Aujourd’hui, actrice courant les castings, Kit doit payer les traites de l’appartement de Manhattan, et surtout les faramineuses notes d’hôpital de Zoey : un soir dans le métro, celle-ci, témoin d’un horrible accident, est tombée dans un coma profond dont elle n’est toujours pas sortie.
Kit mène donc une activité parallèle pour joindre les deux bouts : médium.
Elle sélectionne dans le New York Times, riche en nécros et avis de décès, ses cibles, qu’elle met en relation avec leurs chers disparus.
Et ça marche jusqu’au jour où la police s’en mêle…
Personne n’est vraiment qui il semble être dans ce roman démoniaque frôlant parfois le surréel. Frissons garantis, comme dans un film de Hitchcock.

13/01 : « Sens interdits » de Chantal Pelletier

2046 en Provence.
Les citoyens, de plus en plus contrôlés (temps d’écran, carnets d’approvisionnement, empreinte carbone, etc.), ont du mal à échapper aux stages de récupération de points de permis de table, aux maisons de redressement alimentaire et au télécoaching punitif.
Des attentats alimentaires, quelques mois plus tôt, ont tué plusieurs fois en France, tandis que la faim taraude les plus démunis et que des milices veillent sur les ambitions économiques des investisseurs chinois. Dans ce monde affolant, les policiers alimentaires Anna Janvier et Ferdinand Pierraud doivent enquêter sur le meurtre d’une femme retrouvée ligotée nue à une chaise devant un festin à l’ancienne, gavée à mort. Ils ne se doutent ni l’un ni l’autre des répercussions que cette enquête va avoir sur leur vie et sur celle de leurs proches… 

13/01 : « Dans la neige ardente » de Olivier Gallien

Dans une ville à feu et à sang, deux êtres tentent de survivre.
Une nouvelle voix époustouflante du roman noir français.

Hugo se terre chez lui, retranché derrière une porte blindée. Il observe l’horizon partir en fumée. Jusqu’au jour où, poussé par le destin, il se décide à sortir et à traverser le chaos pour atteindre le coeur même du brasier. 
Pauline a rejoint un groupe de révoltés, quelques jeunes réfugiés dans les tunnels du métro afin d’échapper aux bombardements. À bout de force, elle se résout à sortir, en quête d’air et de lumière. 
Dans un univers dévasté, recouvert par une épaisse couche de cendres mortifères, chacun avance avec l’ardeur du dernier souffle, le vacarme comme boussole.

13/01 : « De l’or et des larmes » de Isabelle Villain

Jean-Luc Provost, le très médiatique entraîneur de gymnastique français, meurt dans un accident de voiture. La thèse du suicide, à seulement six mois des prochains jeux Olympiques de 2024, est très vite écartée. L’affaire, considérée comme sensible et politique, est confiée au groupe de Lost. Pourquoi vouloir assassiner un homme qui s’apprêtait à devenir un héros national ? Rebecca et son équipe se retrouvent immergées dans un monde où athlètes et familles vivent à la limite de la rupture avec pour unique objectif l’or olympique. Ils sont prêts à tous les sacrifices pour l’obtenir. Jusqu’au jour où le sacrifice demandé devient insurmontable…

13/01 : « La petite ritournelle de l’horreur  » de Cécile Cabanac

Derrière les murs se cachent les plus sombres des secrets… 

Un appel au cœur de la nuit. Des gyrophares qui tournoient dans l’obscurité. Une vieille bâtisse à l’abandon. Quand la commandant Virginie Sevran arrive sur les lieux, les techniciens de l’identité judiciaire sont déjà à l’œuvre à l’intérieur. Ils font face à l’insoutenable. À la noirceur de l’âme humaine. Au cadavre d’une gamine dissimulé derrière une cloison que le nouveau propriétaire tentait d’abattre. 
Là, au milieu de la campagne francilienne, le silence est oppressant. L’angoisse monte. Et, bientôt, les murs confient deux autres corps aux policiers. Deux autres enfants… Rapidement, la sidération laisse place à une enquête éprouvante. Certainement la plus sordide de toutes celles auxquelles la commandant et son binôme, Pierre Biolet, ont été confrontés durant leurs carrières. Une seule certitude, personne ne ressortira indemne de cette affaire…

13/01 : « Comme deux gouttes de sang » de Nicolas Nutten

Par une nuit de Noël, l’horreur s’est invitée dans une famille heureuse de Norvège. Seule l’aînée survit au drame. Après une brève cavale, le tueur sanguinaire termine derrière les barreaux… Affaire classée. 

Vingt-deux ans plus tard, à Paris, le commandant Sarda a sur les bras un cadavre réduit à l’état de squelette, découvert attaché dans la cave d’un manoir abandonné, une croix latine inversée gravée sur le crâne. Crime de secte, crime de sang ? Les esprits s’échauffent, les réseaux sociaux s’enflamment. Sarda doit élucider cette mystérieuse affaire au plus vite. Mais son enquête, complexe et minutieuse, va prendre un tour particulier. Car si deux gouttes d’eau peuvent être semblables, quels secrets deux gouttes de sang renferment-elles ? 

Après des rebondissements étourdissants, le dénouement de ce thriller est à couper le souffle.

13/01 : « Ceux d’à côté » de M.T. Edvardsson

À Köpinge, localité résidentielle proprette de Suède, tout le monde se connaît, et l’entraide entre voisins fait office de loi. Du moins, en apparence. Car Mike et Bianca Andersson, qui ont quitté Stockholm pour élever leurs deux enfants dans le calme de la petite ville, découvrent rapidement que leur voisinage est loin d’être aussi idyllique que prévu. Entre Jacqueline, l’ex-mannequin croqueuse d’hommes, Ola, le voisin collant au passif violent, et Åke et Gun-Britt, le couple de retraités avides de ragots, la rancoeur et les tensions ne sont jamais loin. Et le malaise monte, lentement, au sein même du couple des Andersson. Jusqu’à un accident qui va faire basculer leurs vies.

 

14/01 : « Dix âmes, pas plus » de Ragnar Jonasson

Dix habitants au bout du monde. 

Un mort. 

Neuf suspects.

Recherche professeur au bout du mondeVoici une petite annonce qui découragerait toute personne saine d’esprit. Pas Una. La jeune femme quitte Reykjavík pour Skálar, l’un des villages les plus reculés d’Islande, qui ne compte que dix habitants. Malgré l’hostilité des villageoi. Malgré l’isolement vertigineux.

Là-bas, Una entend des voix et le son fantomatique d’une berceuse. Et bientôt, une mort brutale survient. Quels secrets cache ce village ? Jusqu’où iront ses habitants pour les protéger ?

20/01 : « Délivre-nous du mal » de Chrystel Duchamp

Février 2018. Anaïs sollicite l’aide de son ami Thomas Missot, commandant à la PJ de Lyon. Pour elle, pas de doute, sa soeur Esther a été enlevée. Pourquoi aurait-elle, sinon, laissé derrière elle ses clés de voiture, ses papiers et son téléphone portable ? 
Les mois passent et, tandis que l’enquête s’enlise, d’autres jeunes femmes se volatilisent. Jusqu’à ce qu’un corps soit retrouvé pendu dans une usine désaffectée, le crâne rasé, la langue sectionnée. Puis un deuxième… 
Thomas sait désormais qu’un tueur en série sévit dans la région. Mais il ignore encore que ces cadavres ne sont que la partie immergée du plan machiavélique d’un individu avide de vengeance…

26/01 : »Afterland » de Lauren Beukes

Plus de 99,9% des hommes sont morts.

Trois ans après la pandémie qui les a balayés, les gouvernements tiennent bon et la vie continue. Mais le monde d’après, dirigé par des femmes, exsangue d’un point de vue économique, n’est pas forcément meilleur que celui d’avant.

Miles, 12 ans, est un des rares garçons à avoir survécu. Sa mère, Cole, ne veut qu’une chose : élever son enfant chez elle, en Afrique du Sud, loin des États-Unis, dans un sanctuaire où il ne sera pas une source de sperme, un esclave sexuel ou un fils de substitution. 

Traquée par Billie, son implacable soeur, Cole n’a d’autre choix pour protéger son fils que de le travestir.

À l’autre bout des États-Unis un bateau pour Le Cap les attend.

Le temps est compté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s