« Synopsix » de Angélina Delcroix

Éditions Hugo Poche – Parution le 7 avril 2022 – 648 pages

Synopsis :

QUE FERIEZ-VOUS SI L’ON VOUS PROPOSAIT DE JOUER LES ENQUÊTEURS SCIENTIFIQUES PENDANT UN MOIS ET DE GAGNER 100 000 EUROS ?

Un manoir se dresse dans la neige, majestueux malgré les dommages du temps qui passe. Mais ses lourdes portes ne dissimulent plus son macabre secret : six cadavres pour six scènes de crime. 

Quelques semaines plus tôt, Mallory reçoit une étrange proposition par mail : devenir l’un des six participants à un jeu très confidentiel. Le challenge : se glisser dans la peau d’un enquêteur de la police scientifique pendant un mois, avec à la clé 100 000 euros de récompense. Pour la jeune femme, c’est l’occasion rêvée d’échapper à son travail de serveuse et surtout à sa patronne qu’elle ne supporte plus. 

Au fil des énigmes de la phase de qualification, Mallory se prend au jeu. Quand elle se réveille un jour après avoir été droguée devant cet imposant manoir, elle comprend qu’il est trop tard pour reculer : le jeu ne fait que commencer…

Mon avis :

Un jeu. Six participants. 100 000 euros à gagner. Le but ? Se mettre dans la peau d’un enquêteur de la police scientifique pour travailler sur les causes et les circonstances de crimes. En soit, ça parait facile. Jusqu’au moment où Mallory, notre personnage principal, se retrouve malgré elle enfermée dans un vieux manoir abandonné. Le jeu peut enfin commencer…

Bien qu’assez dense et assez conséquent en quantité de pages, « Synopsix » reste captivant et intrigant. Le lecteur est embarqué malgré lui dans ce jeu original et sorti de nul part, aux côté d’une Mallory qui s’avère être très caractérielle. Les autres personnages arrivent au fur et à mesure du récit mais ne sont pas réellement attachants. L’intrigue va se dérouler autour des méthodes scientifiques utilisées pour dater l’heure d’un meurtre ( ou d’un décès ), la cause du décès, et éventuellement une ébauche du tueur selon les angles des plaies ou la force qu’on a donné au coup. Bref, nous entrons de suite dans le vif du sujet et suivons Mallory dans ses pérégrinations lors des épreuves de sélection.

J’ai aimé le style de l’auteure, qui est vraiment bon. Simple, fluide et intéressant ( pourtant il en faut pour tenir un lecteur captivé pendant plus de 600 pages ! ). J’ai aimé son travail de recherche concernant de vraies affaires criminelles ayant donc vraiment eu lieu, et les repères scientifiques qu’elle amène aux dossiers. J’ai adoré l’ambiance assez flippante de ce manoir en friche. Ça grince, ça cogne, ça crie. Tant de bruits inexplicables, qui peuvent trouver une raison dans l’âge de la bâtisse. Angélina Delcroix s’est attardé principalement sur la psychologie de ses personnages, leur faisant se poser tout un tas de questions, tout le temps, allant jusqu’à inquiéter le lecteur ! C’est une belle façon de nous inclure à l’histoire en nous faisant rentrer dans leurs têtes et surtout leurs doutes, même si j’avoue que certains passages basés plutôt sur la psychologie et les questionnements de certains personnages m’ont paru un peu longs.

Malgré un épilogue qui m’a laissé un peu sur ma faim, je reste très emballée par cette lecture, impressionnée par le travail de recherche effectué et convaincue par la densité de l’histoire. En somme, un roman attirant et assez addictif, qui mérite vraiment d’être mis en avant. Je vous le conseille absolument !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s