Éditions French Pulp – Parution le 11 Octobre 2018 – 383 pages

Synopsis :

enferméeLes premiers papillons ont éclos derrière des paupières. Elle en avait déjà vu de semblables, enfant, un été au bord de l’océan, jaunes et violets contre le ciel d’azur. Elle était allongée au soleil, l’herbe souple courbée sous sa peau dorée. Le vent tiède soufflait le le sel iodé de la mer dans ses cheveux. Aujourd’hui, l’astre était noir. Le sol dur sous ses épaules. Et l’odeur était celle d’une marée putride qui se retire. Les papillons s’éloignent de plus en plus haut, de plus en plus loin. Et l’air lui manquait. Lui manquait…
Elle a ouvert la bouche pour respirer un grand coup, comme un noyé qui revient d’un seul coup à la surface.
Les papillons ont disparus, brusquement effrayés par un rugissement issu du fond des âges…

 

Mon avis :

Brut de sens et de vérité, ce roman est l’une des pépites de la rentrée littéraire. Jacques Saussey aborde ici la thématique des personnes transgenres avec beaucoup de justesse. Un incroyable roman à découvrir dès le 11 octobre en librairie !

Contrairement à mon habitude, je ne vous ferai pas de résumé de l’histoire. Car déjà je n’ai pas envie de vous spoiler et je ne pense pas que cela puisse être réellement résumé. Cela viendrait à mettre l’histoire en avant, alors qu’à mon sens, c’est ici un message qui doit l’être. Celui des personnes transgenres dans notre société actuelle. Celui de l’avenir de ces personnes qui ne sont pas comme tout le monde, qui ne se sentent pas à leur place, et qui pourtant, n’ont pas le choix que de tenter de s’adapter.

On va suivre Virginie dans sa recherche d’identité, dans sa vie mouvementée, dans ce dédale de préjugés et de visions étriquées qui sèmeront son parcours d’embûches et de problèmes. On va la voir affronter le regard de personnes proches et de parfaits inconnus. Les mots blessants. Les insultes. Les reproches. Les menaces. Et puis on va la voir subir beaucoup de choses, par choix ou non. Elle, qui se sentait déjà emprisonnée dans ce corps qui n’est pas le sien, va devoir subir l’enfermement dans une prison qui n’est pas adaptée, où sa différence est considérée comme une provocation par les autres prisonniers. Homme ou femme ? Ils ne feront pas la différence, et seule son envie de survivre la maintiendra en vie, là où d’autres préfèrent abréger leurs souffrances.

Ce roman, dans la longue lignée des histoires contées par Jacques Saussey, est un peu un OLNI ( Objet Littéraire Non Identifié ). Je connaissais son style. Je connaissais sa plume. Mais on est ici bien loin du polar qu’il nous sert d’habitude. Bien loin de l’ambiance aride d’une ferme isolée. Et bien loin de ses deux inspecteurs, risée de tout un commissariat. Ici il nous propose avec des mots crus, des mots qu’il ne nous a pas habitués à utiliser, de nous raconter l’histoire d’une personne qui doit apprendre à survivre dans un monde qui ne lui fait aucun cadeau. Et sans cette brutalité des termes, sans cette violence dans les mots, le lecteur ne prendrait pas autant conscience de tout ce que les personnes transgenres peuvent subir chaque jour. C’est nécessaire pour l’histoire. Pour l’ambiance. Et c’est brut de sens. Tellement brut que ça vous prend au cœur et vous retourne les tripes. On va souffrir avec Virginie, à travers toutes les pages, toutes les lignes.

Ce roman m’a touchée, sûrement plus que de raison. Peut-être est-ce la plume ? Peut-être est-ce la façon de le raconter ? Cela n’empêche que j’ai ressenti une empathie incroyable pour un personnage qui n’existe pas, et qui pourtant m’a donné l’impression de représenter tellement de personnes à la fois. Son histoire est vibrante, brûlante, frappante. On est choqués par tant de haine, par tant de mépris. Virginie est un personnage qui m’aura marquée, comme son histoire, et comme celle de beaucoup de personnes transgenres qui vont sûrement se retrouver à travers ce roman, un passage, ou quelques lignes. Je vous l’ai dit, ce roman est une pépite de cette rentrée littéraire, et passer à côté serait un sacrilège ! Personne d’autre n’aurait pu aborder ce sujet avec tant de délicatesse et de justesse. Une lecture incroyable !

 

 

 

 

Publicités